Emmanuelle Bernheim, professeure de droit. Photo : Site web de l’Université d’Ottawa
Emmanuelle Bernheim, professeure de droit. Photo : Site web de l’Université d’Ottawa
Une nouvelle clinique en droit social en Outaouais sera mise en place par des étudiants de l’Université d’Ottawa pour venir en aide aux personnes en situation de détresse.

Le lancement est prévu pour l’automne 2021.

Ce projet sera axé sur trois domaines : le droit, la santé et le soutien psychosocial. Il a pour but de soutenir des personnes vivant des troubles de santé mentale et-ou en situation d’itinérance dans leurs procédures judiciaires.

« À la fois pour les personnes qui viennent y chercher non seulement des services juridiques, mais aussi un contact humain qui contraste avec le monde impersonnel et froid de la justice », explique Emmanuelle Bernheim, la professeure à la Section de droit civil et spécialiste dans le domaine du droit de la santé mentale et de l’accessibilité à la justice et chargée du projet.

La responsable du projet a reçu un financement de 300 000 $ par la Chambre des notaires du Québec. Les étudiants en droit, en sciences infirmières et en travail social pourront y participer sous forme de stage.

Ils évalueront les différentes situations et auront pour but de trouver des solutions aux problèmes rencontrés dans divers domaines comme la famille, le logement, le travail, le criminel et le pénal. Les services offerts seront variés et pourront accompagner les personnes dans leurs démarches judiciaires.

Les locaux seront situés dans la Clinique de droit notarial de l’Outaouais au centre-ville de Hull.

Pour approfondir leurs connaissances du milieu, les étudiants participeront aussi à d’autres projets offerts par les partenaires communautaires comme des ateliers d’éducation juridique ou de la recherche juridique reliés aux enjeux collectifs ou systémiques soulevés.