Source : Shutterstock
Source : Shutterstock
Cette confiance avait été largement érodée l’an passé alors que la pandémie venait de débuter.

Une large majorité des avocats (82%) sont convaincus que leur cabinet atteindra ses objectifs financiers cette année, indique une enquête menée par Bloomberg Law. Il y a un an, ils étaient seulement 64% à le penser.

Il faut dire que l’année dernière n’a pas été bénéfique, financièrement parlant, pour les avocats. La moitié d’entre eux (51%) ont constaté que leur cabinet a réduit les coûts pour faire face à la pandémie, notamment en diminuant les salaires, en supprimant des emplois, en décidant des mises à pied et des mises à la retraite.

L’optimisme retrouvé s’explique d’ailleurs par le retour des salaires à leur niveau d’avant la pandémie pour 71% des cabinets qui avaient diminué les rémunérations. Ces cabinets ont même remboursé les montants qui avaient été retenus sur les chèques de paie.

Et la confiance semble durable. En effet, les trois quarts des avocats pensent que leur cabinet est prêt à faire face aux changements qui pourraient se produire à l’avenir, en raison de la pandémie ou des évolutions de la pratique juridique.

Ils sont presque aussi nombreux (68%) à s’attendre à une augmentation de la demande de services juridiques au cours des six prochains mois. La moitié des avocats observe déjà une telle hausse.

Il ne reste plus qu’à ce que les salaires, eux aussi, repartent à la hausse.