Nathalie Cadieux et Morgan Cooper. Photo : Viméo
Nathalie Cadieux et Morgan Cooper. Photo : Viméo
Une équipe de recherche dirigée par la professeure Nathalie Cadieux, de l’Université de Sherbrooke, investigue sur le bien-être en droit. Et il est encore temps de répondre au sondage !

Il s’agit de l’étude la plus approfondie sur la santé mentale au sein de la profession juridique au Canada, selon l’un des commanditaires de l’étude, la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada.

Cette étude vise à comprendre les défis que présente le bien-être pour les juristes au Canada. Elle se base sur la méthodologie et les résultats de celle menée par la même équipe pour le Barreau du Québec, laquelle s’est penchée entre 2014 et 2019 sur la santé mentale des avocats de la belle province.

Une étude en deux parties

Dans la première partie de l’étude, les notaires et avocats au Québec, ainsi que les professionnels d’autres provinces, sont appelés à répondre à un sondage en ligne d’une quarantaine de minutes.

Dans la phase deux du projet, la professeure Cadieux mènera des entretiens auprès de juristes pour mieux comprendre les problèmes de bien-être dans chaque région participante. Les entretiens devraient débuter à l’automne 2021 et se terminer en 2022.


Source : Étude nationale sur le bien-être / Vimeo

L’analyse des données recueillies devrait aider la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada à mieux comprendre « les facteurs de risque liés à la santé mentale (ainsi que les facteurs qui contribuent au bien-être) et qui sont propres à l’exercice du droit au Canada, avant et pendant la pandémie de la COVID-19. »

Cette étude est menée par la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada en collaboration avec l’ensemble des barreaux canadiens et l’Association du Barreau canadien.

Pour remplir le questionnaire, cliquez ici.