Me Mélissa Lewandowski. Photo : LinkedIn
Me Mélissa Lewandowski. Photo : LinkedIn
À l’origine de l’engagement de Mélissa Lewandowski en droit, il y a le théâtre. Celle qui a foulé les planches lorsqu’elle était plus jeune raconte qu’elle entretenait une vision du droit similaire à celle véhiculée par le cinéma.

« Ça rejoignait mon intérêt pour le théâtre, et, initialement, c’est pour cette raison que je suis allée en droit. Je me voyais plaider en Cour, et c’est également pour cette raison que je suis en litige », explique la Barreau 2021.

Me Lewandowski est, depuis quelques jours, sociétaire chez Renno Vathilakis, un cabinet montréalais qui se spécialise en litige civil et commercial, droit de la famille et actions collectives.

Et pas de déception et de désillusion en vue pour la jeune avocate. Même si elle réalise que la réalité est différente des films, elle confirme adorer ses nouvelles fonctions.

« J’ai réalisé rapidement que ça ne correspond pas à ce que nous voyons dans les films (...), mais j’ai adoré, dès le départ, mon expérience chez Renno Vathilakis. J’adore aussi la pratique. Ce n’est pas nécessairement ce à quoi je m’attendais, mais j'adore ce que je fais. »

Me Lewandowski a pris la décision d’orienter sa pratique dans le domaine du litige civil et commercial. Elle se dit particulièrement attirée par ce filon, qui lui permet d’exercer le droit à l’état pur.

Mes Karim Renno et Michael Vathilakis. Photos : Site Web de Renno Vathilakis
Mes Karim Renno et Michael Vathilakis. Photos : Site Web de Renno Vathilakis
C’est d’ailleurs en partie ce qui l’a attirée chez Renno Vathilakis. La boutique de litige lui apporte un « équilibre », d’autant qu’elle a la « chance » de travailler avec les deux associés fondateurs du cabinet, Mes Karim Renno et Michael Vathilakis, deux avocats « reconnus » dans leur domaine selon elle.

« J’ai la chance de travailler avec des avocats d’exception tout en faisant partie d’une plus petite équipe, où je me sens comme dans une famille, ce que j’aime beaucoup. »

Mélissa Lewandowski s'est d’abord jointe à l’équipe de Renno Vathilakis à l’automne 2018 à titre d’étudiante en droit, puis, à titre de stagiaire en février 2021.

Mélissa a obtenu son Baccalauréat en droit avec mention d’excellence à l’Université de Montréal en 2020. Au cours de ses études universitaires, elle s’est impliquée au sein du Réseau national d’étudiants pro bono en tant que bénévole dans une clinique juridique.

Elle a également fait partie du Service de mentorat de la Faculté de droit de l’Université de Montréal.

Me Lewandowski a complété un programme d’été à la China University of Political Science and Law où elle s’est familiarisée avec le système juridique chinois.

La fille de Droit-inc

Questionnée sur sa filiation avec le fondateur de Droit-inc, René Lewandowski, Mélissa s'esclaffe de rires.

Melissa Lewandowski et son père, René Lewandowski, l'Éditeur de Droit-inc.
Melissa Lewandowski et son père, René Lewandowski, l'Éditeur de Droit-inc.
« Je ne sais pas, c’est dur à dire. Je ne crois pas que ce soit tellement un avantage », nous répond-elle lorsque nous lui demandons si elle considère comme un avantage ou un inconvénient d’être la fille de Droit-inc.

« Je n’en fais pas trop la publicité. Je pense que mon père en fait plus la publicité que moi », poursuit-elle.

Même si elle passe inaperçue auprès des membres de sa cohorte, elle reconnaît du même souffle qu’il est difficile de cacher le nom de « Lewandowski ».

« Ce sont les gens avec de l’expérience, ceux de son âge, qui sont le plus susceptibles de connaître mon père. Ils font ensuite le lien avec “Lewandowski” (...) ça m’est arrivé que des avocats d’expérience ont remarqué mon nom. Le nom de “Lewandowski” est dur à cacher. »