Source : Shutterstock
Source : Shutterstock
Le temps et l’énergie passés à publier du contenu sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours récompensés par ce qu’ils devraient, à savoir de nouvelles affaires.

Qu’est-ce qui manque aux cabinets qui font ce constat? C’est ce qu’on appelle l’engagement: l’interaction des usagers des réseaux sociaux avec vos publications. C’est cette interaction qui crée un lien virtuel, qui peut ensuite devenir un lien très concret.

Pour améliorer cet engagement, vous devriez considérer neuf conseils, suggère Attorney at Work.

Ne vous dispersez pas

Il existe de nombreuses plateformes de réseaux sociaux. Ce n’est pas une raison pour être présent partout. Votre objectif est de rejoindre un public précis: vous devriez privilégier les plateformes utilisées par ce public. Concentrez votre temps et votre énergie sur ces plateformes.

Planifiez vos publications

Votre métier n’est pas d’animer vos réseaux sociaux: vous ne pouvez donc pas y passer tout votre temps. Heureusement, il existe des outils pour planifier la publication des messages sur les réseaux sociaux. Pour obtenir le succès escompté, soyez vigilants aux heures les plus propices pour publier: ce sont les moments où votre public interagit le plus avec les publications.

Adaptez-vos publications à chaque réseau

Sur le réseau professionnel LinkedIn, il est évident que les publications devraient être faites au cours des jours de la semaine, plutôt que durant la fin de semaine. Trois à cinq publications par semaine, d’environ 150 caractères chacune, est un bon rythme.

Sur Facebook, les publications courtes et captivantes sont à privilégier. Vous devriez en déposer entre trois et sept par semaine, pas plus.

Sur Instagram, le langage est avant tout visuel. Pour décrocher l’intérêt du public, vous devez oublier des images et des vidéos captivantes. Une publication quotidienne est suffisante. Il s’agit de lancer des conversations avec votre public, voire de lui poser une question à laquelle il peut répondre dans les commentaires.

Sur Twitter, les publications doivent être plus fréquentes, de l’ordre d’une à trois par jour. Mais ces publications peuvent être très brèves. Cela peut consister à partager le commentaire d’un client satisfait. Les messages doivent raconter une histoire, en signalant d’autres utilisateurs et en intégrant un maximum de deux mots-dièses.

Et n’oubliez pas Droit-inc! C’est l'endroit idéal pour vous faire connaître dans le milieu juridique et auprès des conseillers juridiques d’entreprise.

Vous devez convaincre

Vos publications pourraient bien se perdre au milieu de l’océan d’informations que constitue chaque réseau social. Pour éviter que vos contenus soient noyés dans cet océan, ils doivent se démarquer et convaincre.

Là aussi, chaque contenu doit être adapté à la plateforme sur laquelle il est publié. Votre engagement communautaire sera apprécié sur Facebook et Instagram. Mais sur Linkedin, c’est le contenu tourné vers les utilisateurs du secteur juridique qui se distinguera.

Arrivé à ce stade, quelques recommandations en matière de rédaction sont utiles… Pour convaincre, écrivez à la voix active, plutôt qu’à la voix passive. Soyez bref: les phrases courtes sont bien plus lus que les longs textes. Variez vos publications en intégrant des vidéos et des infographies. Pensez à votre public et à ses besoins, plutôt qu’à votre entreprise ou à vous-même: ne soyez pas vendeur. Proposez une solution à ces besoins, en suscitant la curiosité. Rédigez avec l’objectif que votre publication soit partagée. Enfin, évitez les erreurs d’orthographe et de grammaire, en utilisant des correcteurs en ligne.

Tenez compte des commentaires

Lorsque les utilisateurs d’un réseau social répondent à vos publications, la moindre des choses est de les lire et d’y répondre. C’est là que se joue l’engagement. Vous recevez des commentaires négatifs? Raison de plus pour répondre rapidement et de façon professionnelle.

Cette partie est une des plus gourmandes en temps et en énergie: si vous ne disposez pas d’un membre de votre équipe dédié à cette tâche, externalisez-la.

Appelez à l’action

Pour transformer la consultation d’une publication en action concrète, proposez à votre public de passer immédiatement des mots aux actes. Cela peut consister à partager la publication, à s’inscrire à un webinaire gratuit ou à un événement communautaire que vous parrainez.

Ciblez vos publicités

Si vous payez pour faire de la publicité sur les réseaux sociaux, n’éparpillez pas vos efforts. Ciblez le public idéal. Examinez les analyses publicitaires: conservez ce qui fonctionne, écartez ce qui ne fonctionne pas.

Faites votre promotion

Faites savoir sur quelles plateformes on peut vous trouver, en les incluant sur votre site web, votre signature électronique, vos documents promotionnels… Demandez à votre équipe de promouvoir les messages sur leurs réseaux sociaux.

Ajoutez un blogue

Pour être complète, votre stratégie sur les réseaux sociaux devrait inclure un blogue. Il est essentiel pour assurer un référencement optimal par les moteurs de recherche. Une fois sur votre blogue, les visiteurs pourront eux-mêmes en partager le contenu sur les réseaux sociaux.

Bien entendu, l’adresse de votre blogue devrait figurer sur tout votre matériel de communication.

Partagez pour être diffusé

Pour créer des liens avec vos clients présents et avec ceux qui le deviendront peut-être, partagez le contenu d’autres personnes quand il pourrait être utile à vos abonnés. En agissant ainsi, d’autres utilisateurs partageront à leur tour vos contenus.

Vous profiterez alors à fond de la force des réseaux sociaux.