Le tout a débuté l’an dernier après une décision qui a eu pour effet de libérer un jury d’un procès après qu’il soit devenu évident que la cause était devenue trop complexe pour le panel. En tout cas, ce fut la perception de juge Denis Power de la Cour supérieure ontarienne, qui n’a pas caché qu’il était beaucoup plus qualifié pour juger lui-même de l’affaire.

Sans surprise, les avocats du plaignant ont décidé de porter cette décision en appel au motif que , selon eux, un juge n’a pas le droit de larguer un jury parce que la cause est trop compliquée.

Pour lire la suite (en anglais), cliquez ici.