Charlaine Bouchard. Source: Site web de l’Université Laval
Charlaine Bouchard. Source: Site web de l’Université Laval
L’Université Laval lance un nanoprogramme, en mode hybride, sur la chaîne de blocs et son utilité dans les entreprises.

La formation se déroulera, en ligne et en présentiel, du 21 février au 23 juin 2022.

« Cette formation se déroule à distance à travers une plateforme intéractive avec une série d'activités pédagogiques. Il y a aussi trois journées en présentiel ou, si on fait comme l'année dernière, cette partie se déroule en six demi-journées où les entrepreneurs rencontrent les formateurs », précise Charlaine Bouchard qui fait partie de l’équipe d’enseignants.

Intitulée La chaîne de blocs: impacts et enjeux pour votre organisation, un spécialiste en gestion et ingénierie ainsi que deux juristes expliqueront les différentes utilisations de cette technologie et son impact dans les entreprises.

« C'est un programme multidisciplinaire qui offre une pluralité d'expertises, en droit, en gestion, en informatique et en ingénierie », explique la professeure titulaire à l’Université Laval.

Cette formation décortique les aspects fondamentaux de la chaîne de blocs, son impact et ses enjeux dans une perspective de stratégie organisationnelle. Les étudiants-entrepreneurs devront trouver des stratégies pour l’appliquer au sein de leurs entreprises

« La chaîne de blocs va transformer le droit. Ses usages vont engendrer des transformations fondamentales pour le droit, entre autres avec l'introduction des contrats intelligents, des nouveaux actifs numériques et avec les registres. Les juristes doivent être armés pour faire face à ces transformations fondamentales », affirme Me Bouchard.

Contrairement à un programme régulier, les étudiants n’auront pas d’examen final à la fin de la session mais développeront un « projet de milieu » tout au long de la formation.

« En plus de de donner des sessions en groupe, les formateurs font du coaching privé auprès des étudiants. Durant tout le trimestre, les étudiants devront se questionner sur la valeur ajoutée d'intégrer cette technologie au sein de leurs entreprises. On fait un suivi à toutes les étapes », souligne-t-elle.

Un thème d’actualité

Au cours des dernières années, les chercheurs ont tenté de développer un « internet décentralisé ». La chaîne de blocs fait partie de ces nouvelles technologies qui vont révolutionner nos sociétés.

« C'est l'internet du futur (...) C'est une technologie qui fait partie des registres distribués. On ne passe plus par un ordinateur central mais par des chaînes de blocs. Quand on parle de chaînes de blocs, on parle de pluralité d'ordinateurs, ce qui assure évidemment une meilleure protection, entre autres des données personnelles », rapporte Me Bouchard.

Selon elle, la pandémie a accéléré l’utilisation de ces nouvelles technologies et les entreprises ont dû s’adapter.

« On vit une transition depuis les 20 et 30 dernières années avec le commerce électronique. Ce sont des changements évidemment fondamentaux que subissent nos sociétés. Avec l’arrivée de la COVID-19, on s'est retrouvés rapidement confinés et on ne pouvait plus communiquer. Il fallait continuer les affaires à distance. Donc, on en a profité pour développer des outils en ligne », dit-elle.

Cette formation s’adresse aux juristes, aux entrepreneurs du privé et aux fonctionnaires des gouvernements du Québec et du Canada. Tous autres professionnels et décideurs intéressés sont également invités à y participer.

« ​​C'est vraiment la découverte d'un nouveau monde qui va nous amener à devenir des consommateurs plus avertis et réfléchis », ajoute-elle.

À la fin de la formation, les étudiants recevront une certification avec une reconnaissance de 3 crédits universitaires de 2e cycle.

Vous pouvez vous inscrire ici jusqu’au 21 février 2022.