Le juge à la retraite Jacques Delisle. Source: Radio-Canada
Le juge à la retraite Jacques Delisle. Source: Radio-Canada
Les deux parties impliquées dans le dossier de l’ex-juge Jacques Delisle étaient de retour en cours mercredi matin pour débattre de l’éventuelle disponibilité d’un témoin s' il y a un deuxième procès dans cette affaire.

Une ordonnance de non-publication nous empêche de diffuser les détails des discussions qui ont eu lieu à ce sujet au palais de justice de Québec.

Les parties ont toutefois convenu de revenir en cour le 2 février pour en débattre davantage.

Rappelons qu’après avoir passé neuf ans derrière les barreaux pour le meurtre de sa femme, M. Delisle a obtenu en avril du ministre de la Justice le droit à un deuxième procès. Il est en liberté depuis ce temps.

L'ex-juge de 86 ans demande maintenant l'annulation d'un éventuel second procès, prétextant un abus de procédures.

Le juge Jean-François Émond, qui doit statuer sur cette requête, a d’ailleurs tenu à exprimer mercredi que son mandat n'est pas de se prononcer sur la culpabilité ou l’innocence de M. Delisle.

Son rôle se résume plutôt à statuer sur la demande d’annuler les procédures.