Deux publications en fin de compte similaires : la bâtonnière du Québec, Catherine Claveau, et le président de l’ABC, Stephen Rotstein, ont pris la parole ces derniers jours pour déplorer le renversement de l’arrêt Roe c. Wade.

La Cour suprême des États-Unis, dans une décision rendue publique vendredi dernier, a en effet renversé l’une de ses propres décisions qui offrait une protection constitutionnelle à l’avortement à l’échelle des États-Unis.

La bâtonnière Catherine Claveau Source: Barreau du Québec
La bâtonnière Catherine Claveau Source: Barreau du Québec
« En tant que femme et citoyenne d’une société libre et démocratique, je partage la tristesse et le désarroi de millions de femmes américaines qui ont perdu une protection constitutionnelle fondamentale : la perte de pouvoir, de contrôle et de dignité sera immense », fait valoir Me Claveau sur Facebook.

Catherine Claveau rappelle, dans sa publication du 25 juin dernier, que la Cour suprême du Canada a décriminalisé le droit à l’avortement en 1988 dans son arrêt R. c. Morgentaler. Le plus haut tribunal du pays avait conclu que la « criminalisation de l’avortement violait les droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de la personne, garantis par la Charte canadienne des droits et libertés. »
Image
C’est ce qui pousse la Barreau 1989 à ajouter qu’il est « primordial » de lutter contre la « fragilisation » de droits constitutionnels.

Même son de cloche à l’ABC

Stephen Rothstein, président de l'Association du Barreau Canadien Source: ABC
Stephen Rothstein, président de l'Association du Barreau Canadien Source: ABC
Dans une déclaration similaire publiée la veille, Stephen Rotstein se dit « profondément troublée » par la décision de la Cour suprême des États-Unis.

« La décision rendue aujourd’hui nous rappelle l’importance de continuer à lutter pour l’égalité », ajoute-t-il en rappelant les progrès obtenus avec l’arrêt R. c. Morgentaler.

La publication de Catherine Claveau a suscité un peu plus d’une centaine de réactions, avec des commentaires de quelques juristes à la clé, dont l’ancienne bâtonnière de Paris Marie-Aimée Peyron.

Celle de Stephen Rotstein, qui est disponible sur le site de l’ABC, a voyagé sur LinkedIn en étant par exemple reprise par le vice-président de l’organisation Steeves Bujold de McCarthy Tétrault.

Image