Justin Wee. Source: Site web d’ARSENAULT DUFRESNE WEE AVOCATS S.E.N.C.R.L.
Justin Wee. Source: Site web d’ARSENAULT DUFRESNE WEE AVOCATS S.E.N.C.R.L.
L'Archidiocèse de Sherbrooke est visé par une demande de recours collectif. Selon le cabinet d'avocats Arsenault Dufresne Wee, un demandeur de 84 ans affirme avoir été victime d'attouchements alors qu'il avait entre 12 et 13 ans.

Les faits présumés auraient eu lieu dans la paroisse Saint-Isaac-Jogues, à Val-des-Sources. Ce sont toutefois toutes les victimes potentielles d'un membre de l'Archidiocèse qui sont invitées à contacter le cabinet d'avocat.

« La raison pour laquelle une action collective est menée, c’est parce que le représentant devient, par son recours, le porte-parole de toutes les autres victimes qui peuvent s’inscrire de façon gratuite et confidentielle auprès de notre cabinet d’avocat », explique Me Justin Wee.

« C’est la force du groupe qui va faire en sorte que nous allons pouvoir démontrer ce que nous alléguons, soit la culture du secret et la complicité du diocèse, qui ont permis la perpétration de tant d’abus de 1940 à nos jours », pointe Me Justin Wee.

« Je veux souligner le courage des victimes, qui décident aujourd’hui de parler », ajoute-t-il.

L'archidiocèse de Sherbrooke n'a pas voulu commenter la demande, mais dit avoir pris acte des documents déposés mercredi en cour.