Guy Lefebvre. Source: Site web de l’Université de Montréal
Guy Lefebvre. Source: Site web de l’Université de Montréal
Cette semaine, Droit-inc fait à nouveau un retour sur les nouvelles de vos facultés de droit.

Université de Montréal

Le cabinet Osler, Hoskin & Harcourt remettra cet automne deux bourses à la diversité, d’une valeur de 2500 dollars chacune, à des étudiants membres de la PANDC (personnes autochtones, noires ou de couleur) nouvellement admis au programme de baccalauréat en droit.

Dans un autre ordre d’idées, le mandat du professeur émérite à la Faculté de droit, Guy Lefebvre, a été renouvelé pour trois ans à titre de correspondant canadien auprès de l’Institut international pour l’unification du droit privé (UNIDROIT).

UNIDROIT tente de mettre en place des moyens pour harmoniser le droit privé des États ainsi que pour établir des règles uniformes. Il regroupe 63 États membres à travers le monde.

Guy Lefebvre a été professeur à la Faculté de droit de 1988 à 2021. Ses multiples contributions lui ont valu de nombreuses récompenses, dont la médaille Paul-André-Crépeau du Barreau canadien, le titre d’avocat émérite du Barreau du Québec, et un doctorat honorifique de la China University of Political Science and Law.

Marie-Pier Jolicoeur. Source: Site web de l’Université Laval
Marie-Pier Jolicoeur. Source: Site web de l’Université Laval
Université Laval

La doctorante à la Faculté de droit, Marie-Pier Jolicoeur, est récipiendaire du concours du programme de bourses d’appui à la relève de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique.

Elle a été récompensée pour son projet qui s’intitule: « Les droits des enfants dans l’environnement numérique: encadrer l’utilisation des technologies par les jeunes enfants en vue de protéger leur santé et leur développement ».

« L’objectif de la démarche est de réfléchir aux solutions juridiques à mettre en œuvre pour permettre une réponse aux enjeux provoqués par l’utilisation excessive du numérique sur la santé et le développement des enfants d’âge préscolaire ».

Catherine Choquette et Geneviève Cartier. Source: Site web de l’Université de Sherbrooke
Catherine Choquette et Geneviève Cartier. Source: Site web de l’Université de Sherbrooke
Université de Sherbrooke

La professeure à la Faculté de droit Geneviève Cartier a été élue à la présidence du Conseil de recherche de la Commission sur l’état d’urgence. Les membres du Conseil assisteront la Commission en examinant les politiques du cadre législatif et réglementaire entourant la Loi sur les mesures d’urgence.

Ils fourniront également des avis pour aider la Commission à formuler des recommandations sur la modernisation de la Loi et sur d’autres domaines devant faire l’objet d’une étude ou d’un examen.

La professeure à la Faculté de droit, Catherine Choquette, a publié la semaine dernière son nouvel ouvrage intitulé « Le droit de l’environnement au Québec », aux éditions de la RDUS.

Cet essai donne une vue d’ensemble de l’état de l’environnement et du régime de protection environnementale dont s’est dotée la société québécoise.

Tout d’abord conçu pour répondre aux besoins pédagogiques des étudiants en droit de l’environ­nement, ce livre peut toutefois s’avérer utile aux personnes travaillant dans des domaines reliés à l’environ­nement ou aux citoyens qui désirent protéger la nature.

Jean-Pierre Beaud. Source: Site web de l’Université du Québec à Montréal
Jean-Pierre Beaud. Source: Site web de l’Université du Québec à Montréal
Université du Québec à Montréal

Le Comité exécutif de l’Université a nommé la semaine dernière Jean-Pierre Beaud comme doyen intérimaire de la Faculté de science politique et de droit. Ce professeur du département de science politique succède à Monique Brodeur. Il est entré en fonction le 25 août dernier.

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université Laval, Jean-Pierre Beaud est professeur à l’UQAM depuis 1982 et a été directeur de son département de 2001 à 2004. Il a occupé la fonction de doyen de la Faculté de science politique et de droit de 2010 à 2015.