Il a été l’un des principaux artisans de la Coupe des présidents, qui a réuni à Montréal en septembre les meilleurs golfeurs au monde.

Il lui a fallu cinq ans de préparation pour mettre sur pied cet événement, dont les retombées économiques sont évaluées à 65 millions de dollars, révèle La Presse dans un article publié hier.

Pour lire la suite, cliquez ICI.