Grandes causes

Les contrats avant la religion

Main image

L'équipe Droit-inc

2007-12-14 10:47:00

Aujourd'hui, dans une décision charnière rendue par le plus haut tribunal au pays dans le cas de Bruker c. Marcovitz, la Cour suprême du Canada a établi une ligne de démarcation entre la loi et la religion.

Cette décision, en faveur de Stephanie Bruker, indique que les individus sont tenus de respecter leurs engagements contractuels et ne peuvent se cacher derrière la religion en toute impunité.

Les avocats William Brock, David Stolow et Brandon Wienerdu bureau de Montréal de Davies Ward Phillips & Vineberg ont travaillé bénévolement comme conseillers juridiques pour maintenir le principe qu'une promesse civile, indépendamment de sa nature religieuse, n'échappe pas à la règle de droit.

Plus de détails à venir.

Pour consulter le jugement, cliquez ici
64606

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires