Nominations

Une nouvelle DG chez Mile Wright & Co.

Main image

Céline Gobert

2018-05-18 08:30:00

Habituée aux grandes entreprises, cette avocate a choisi de se tourner vers ce cabinet-boutique...

Me Catherine Grenier a fait son entrée comme directrice générale chez Mile Wright & Co
Me Catherine Grenier a fait son entrée comme directrice générale chez Mile Wright & Co
Me Catherine Grenier a fait son entrée comme directrice générale chez Mile Wright & Co le 23 avril dernier.

« Je souhaitais quitter les grosses structures corporatives pour m’impliquer dans un projet porteur, qui a de l’avenir, et dans lequel je pourrais avoir un impact », explique à Droit-inc celle qui a longtemps exercé au sein de grandes entreprises ou de multinationales établies. « Je voulais travailler dans une entreprise de plus petite taille pour bâtir le projet d’un entrepreneur à ses côtés. »

Diplômée en droit de l’Université de Montréal (2007), elle travaillait chez Intact Corporation Financière, à titre de Conseillère juridique principale adjointe, avant d’entrer chez Mile Wright & Co.

Pendant un an et demi, d’avril 2009 à juillet 2010, elle exerçait chez Stikeman Elliott. C’est là qu’elle a rencontré Me Marie-Ève Ferland, qui co-fondé Mile Wright & Co. avec Me Sandrine Tremblay.

Croissance et relation client

Dans son nouveau cabinet, cette Barreau 2009 a pour mandat d’optimiser les opérations du cabinet, de le structurer pour assurer sa croissance et d’offrir à la clientèle des services juridiques de qualité, payés « à leur juste valeur », dit-elle, et ce, dans une optique à long-terme.

« Le cabinet se positionne pour être un partenaire des entrepreneurs qui vont, à notre sens, bâtir l’avenir du Québec, explique Me Grenier. On cherche à développer des partenariats et des collaborations à long terme en offrant les services d’un département à l’interne, mais en impartition. »

Parmi ces nouvelles façons de “consommer” le service juridique, détaille-t-elle : l’offre « d’avocats de proximité ».

L’avocat se rend ainsi directement chez le client, sur place, « pour être assis à la table des décideurs » et s’assurer que ceux-ci prennent en compte les aspects juridiques.

« Il n’y a pas énormément de cabinets qui font cela », conclut Me Grenier, qui durant sa carrière a eu à intervenir auprès d’organismes et d’entreprises publics et privés aux prises avec divers enjeux de gestion, notamment en matière de ressources humaines et stratégies d’affaires.
6743

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires