Nouvelles

Action collective contre Croisières AML

Main image

Marie-ève Buisson

2022-09-30 10:15:00

Une autorisation d’action collective est demandée contre Croisières AML. Qui sont les avocats?

En novembre 2021, le demandeur Olivier Phanor souhaite acheter des billets pour une « croisière-souper ». Sur le site web de la défenderesse Croisières AML, le tarif est de 114,99$ par billet. Cependant, lorsqu’il place sa commande, des frais de réservation et pourboire s’ajoutent à ce montant.

Me Jimmy Ernst Jr. Laguë-Lambert. Crédit photo: Véronique Lewandowski
Me Jimmy Ernst Jr. Laguë-Lambert. Crédit photo: Véronique Lewandowski
Olivier Phanor considère alors qu’il s’agit d’une pratique abusive et dépose dès le lendemain une demande pour autorisation d’intenter une action collective. Celle-ci est acceptée par le tribunal.

Le demandeur est représenté par Me Jimmy Ernst Jr Laguë-Lambert du cabinet Lambert Avocats et la défenderesse est représentée par les avocats Vincent Rochette et Me Clara Morissette de chez Norton Rose Fulbright.

Dans ce dossier, le Groupe comprend tous les consommateurs qui, depuis le 29 novembre 2018, ont acheté un billet en ligne de la compagnie Croisières AML et qui ont payé en surplus des frais de réservation et/ou un pourboire.

Les avocats Vincent Rochette et Clara Morissette. Source: Site web de Norton Rose Fulbright
Les avocats Vincent Rochette et Clara Morissette. Source: Site web de Norton Rose Fulbright
Croisière AML devra donc payer à chacun des membres du Groupe, sauf à ceux qui ont déjà obtenu un remboursement, un montant équivalent aux frais de réservation et pourboire qu’ils ont dû payer en frais supplémentaires.

La défenderesse devra également payer à chacun des membres du Groupe un montant qui reste à être déterminé par le tribunal, à titre de dommages et intérêts punitifs.
2445

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires