Nouvelles

Le Barreau du Québec présent dans les écoles secondaires

Main image

Stéphane Tremblay

2022-12-21 13:30:00

La Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais et le Barreau du Québec s’associent pour lancer le programme « Un travail d’équipe ». Quel est le but…

Me Guylaine Bachand. Source: Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais
Me Guylaine Bachand. Source: Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais
Confectionné par une avocate, en l’occurrence Me Guylaine Bachand et soutenu par une bachelière en psychoéducation, Violette Duguay, le programme a pour but de sensibiliser les adolescents et de leur enseigner les avantages de la médiation comme outil de développement personnel, de gestion de conflits, de recherche de solutions et de communication avec ses pairs, et ce, dans le respect de tous.

Une approche favorisant la résolution de conflits en milieu scolaire de niveau secondaire, une période essentielle du développement émotionnel et relationnel de ces adultes en devenir.

Dans l’ensemble, ce programme vise à enseigner aux jeunes du secondaire, en plein développement de leur affirmation personnelle, qu’il existe des moyens respectueux et bien encadrés pour résoudre des conflits, qui au départ semblaient banales, comme un désaccord lors de travaux en équipe.

Or, ce conflit dit mineur peut vite devenir majeur s’il n’est pas réglé correctement. Un élève peut se sentir lésé ou humilié, victime d’une injustice ou d’un impair, et s’il ne sait pas comment s’affirmer, le problème ne fera que s’aggraver au lieu de se résoudre.

Me Catherine Claveau. Photo : Site web du cabinet d’avocats Saint-Paul
Me Catherine Claveau. Photo : Site web du cabinet d’avocats Saint-Paul
La Fondation et le Barreau

« Notre fondation a beaucoup d’expérience dans le développement d’outils pédagogiques ayant pour but d’accompagner les jeunes dans leurs apprentissages sociaux et émotionnels, et l’application pratique et théorique de la médiation doit également être enseignée afin de modéliser des comportements prosociaux adéquats», déclare Jasmin Roy, président de la Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais.

En travaillant de près avec le Barreau du Québec, Jasmin Roy estime que les expertises respectives ont mené à l’élaboration d’un programme innovant qui jouera un rôle important dans la mise en place d’une culture de médiation en milieu scolaire.

« Le Barreau du Québec se réjouit de collaborer au développement et à la mise en œuvre du projet éducatif du programme Un travail d’équipe, qui vise à instaurer la culture de la médiation dans nos écoles », souligne Me Catherine Claveau, bâtonnière du Québec.

« Par sa participation, le Barreau du Québec espère contribuer à faire naître chez les jeunes une autre façon de voir et de régler les conflits afin que la justice soit considérée comme un espace de solution et non comme un lieu de confrontation. L’accès à la justice est au cœur des préoccupations du Barreau, ajoute la bâtonnière, et nous sommes convaincus que l’amélioration de l’accès à la justice passe par l’éducation juridique des jeunes ».

Jasmin Roy. Source: Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais
Jasmin Roy. Source: Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais
Culture et citoyenneté québécoise

Cet outil est en cohérence avec les objectifs du nouveau cours « Culture et citoyenneté québécoise » qui a remplacé le cours d’éthique et culture religieuse dans les écoles du Québec.

Le programme prévoit trois activités indépendantes mais interreliées afin de démontrer et d’expliquer les processus de résolution des conflits grâce à la médiation, avocat et enseignant travaillent main dans la main.

La première activité est animée par l’enseignant, qui présente trois vidéos démontrant un groupe d’élèves travaillant sur un projet scolaire collaboratif, mais dont certains membres se retrouvent en conflit. Cette activité servira non seulement d’exercice de discussion et de réflexion pour les élèves, mais également de base pour la suite de ce programme d’apprentissage.

La deuxième activité sera présentée bénévolement par un médiateur accrédité par le Barreau du Québec. Il sera alors question des principes de la médiation et de la justice participative. Le but : expliquer comment l’application de ces principes peut servir à résoudre des conflits et des différends pouvant survenir entre les jeunes dans leur vie quotidienne.

La troisième et dernière portion de l’apprentissage, permet à l’enseignant un retour sur les principes, les exemples et les théories abordés, question de revoir les apports et bienfaits qu’une médiation bien encadrée peut apporter. Les ados peuvent ainsi constater que le recours à la médiation, lors d’une situation conflictuelle, est un excellent et important outil en matière de saines relations sociales et émotionnelles.

En plus du matériel, des contenus et des discussions pédagogiques, le programme « Un travail d’équipe » prévoit la présence occasionnelle d’avocats bénévoles dans les écoles secondaires afin de susciter les discussions et élaborer davantage sur le système de justice du Québec auprès des élèves.
2724

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires