Nouvelles

Pour plus de sécurité dans les palais de justice

Main image

Marie-ève Buisson

2024-01-18 14:15:01

Certains des signataires.

Une dizaine de regroupements et d'acteurs du système judiciaire dénoncent dans une lettre au gouvernement du Québec le manque de sécurité dans les palais de justice…

À la suite de l'agression survenue la semaine dernière au palais de justice de Longueuil, une dizaine de groupes et d'acteurs du système judiciaire se mobilisent pour réclamer des mesures renforcées de sécurité dans l'ensemble des palais de justice.

Ils expriment ainsi dans une lettre au gouvernement du Québec leurs préoccupations communes concernant la sécurité « insuffisante » dans les palais de justice. Cette préoccupation persiste depuis plusieurs années déjà.

Ils réclament entre autres au premier ministre et aux ministres de la Justice et de la Sécurité publique d’installer des arches de sécurité permanentes et d’affecter un nombre suffisant de constables spéciaux.

Lettre

Monsieur le Premier ministre,

Monsieur le ministre de la Sécurité publique,

Monsieur le ministre de la Justice,

Nous vous écrivons aujourd’hui suite aux tragiques et infiniment tristes événements qui se sont déroulés la semaine dernière au palais de justice de Longueuil.

Depuis de nombreuses années, les acteurs du système de justice sont hautement préoccupés par l’absence de sécurité adéquate dans les palais de justice du Québec. Tout le personnel de la Cour, procureurs, avocats, constables, juges, victimes, témoins, citoyens et justiciables doivent avoir un sentiment de sécurité lorsqu’ils entrent dans un édifice représentant l’État de droit dans lequel nous vivons. Ce n’est malheureusement pas le cas actuellement.

Ainsi, les signataires de cette lettre demandent formellement aux autorités compétentes, et ultimement, au gouvernement, de mettre très rapidement en place les mesures de sécurité nécessaires afin de protéger l’ensemble des citoyens qui ont à fréquenter les palais de justice partout sur le territoire, ainsi que tous les acteurs et le personnel qui y travaillent ardemment quotidiennement.

Il nous apparaît donc indispensable que chaque palais de justice soit doté d’arches de sécurité permanentes et que soit affecté un nombre suffisant de constables spéciaux.

Il en va de la sécurité de tous.

Veuillez agréer nos salutations distinguées,

Liste des signataires

Me Guillaume Michaud, président de l'Association des procureurs aux poursuites criminelles et pénales,

Me Elizabeth Ménard, présidente de l'Association des avocats de la défense de Montréal-Laval-Longueuil,

Me Jean-François Benoit, président de l'Association des avocats(es) de la défense de l'Outaouais,

Me Marie-Pier Boulet, présidente de l'Association québécoise des avocats et avocates de la défense,

Me Daniel Lessard, président de la Fédération des avocats de l'aide juridique du Québec,

Me Marc Dion, président de Les avocats et notaires de l'État québécois,

Madame Betty Cohen, présidente de l'Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec,

Me Élisabeth Maillet, présidente du Syndicat des avocats et avocates de l'aide juridique de la Rive-Sud - CSN,

Monsieur Franck Perales, président du Syndicat des constables spéciaux du gouvernement du Québec,

Monsieur Christian Daigle, président général du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec,

Madame Annie Morin, 1re vice-présidente du Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec.
677
Publier un nouveau commentaire
Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires