Nouvelles

Delegatus croque Novalex!

Main image

Didier Bert

2024-01-19 15:00:14

Ryan Hillier, Pascale Pageau et Sophie Tremblay. Source: Delegatus

Delegatus fait l’acquisition d’un cabinet à la croissance stratosphérique. Rien ne sert de courir, il faut partir à point!

Delegatus réalise la première transaction de son histoire et fait évoluer son modèle d’affaires.

Le petit cabinet montréalais fait l’acquisition de Novalex, dont l'ensemble des avocats et du personnel de soutien rejoint le bureau présidé par Me Pascale Pageau.

La transaction est effective au 1ᵉʳ janvier 2024.

« Cette puissante union vient accélérer nos efforts, se félicite Me Pascale Pageau, en observant que « les modèles d'affaires de nos deux cabinets avaient une belle complémentarité, et beaucoup de convergence de par l'expertise de nos talents et de nos façons de faire. »

Avec cette acquisition, qui lui apporte 28 avocats et personnels de soutien, Delegatus compte désormais 92 collaborateurs. « Bientôt 100 personnes », glisse Pascale Pageau.

Les deux dirigeants de Novalex, Me Ryan Hillier et Me Sophie Tremblay, rejoignent également le cabinet de la rue McGill. L'ensemble du personnel de Novalex intégrera ces bureaux à terme. Me Hillier est nommé conseiller stratégique à la présidente de Delegatus, tandis que MeTremblay intègre le comité de gestion comme cheffe des opérations de Delegatus et devient la responsable de l'impact social du cabinet.

Il n’est pas question pour les deux dirigeants de Novalex de quitter le navire. « Nous restons tous les deux, je l’espère pour la vie, soutient Sophie Tremblay. Nous avons une vision sur le long terme. »

Novalex voulait vendre…

Au sein de la communauté juridique montréalaise, des bruits couraient depuis plusieurs mois que Novalex cherchait à vendre. Des discussions ont eu lieu avec plusieurs firmes régionales, mais n’ont pas abouti, pour des raisons de prix et de valeurs d’entreprise, a appris Droit-inc.

Décision étonnante tout de même pour un cabinet qui figurait en 2023 au 24e rang du palmarès des entreprises en croissance du magazine l’actualité, dévoilant un chiffre d’affaires entre 5 et 10 millions de dollars et une croissance sur 3 ans de 389%!

Alors pourquoi vendre?

« Tout le monde est à la recherche d'opportunités. Novalex était à un point d’inflexion de son histoire, et nous avions deux chemins possibles: bâtir à l'interne en s'adjoignant de nouveaux professionnels, de nouvelles expertises et en approfondissant certains domaines, soit en collaborant avec un partenaire », explique Me Hillier.

Les échanges avec Pascale Pageau auront donc convaincu Mes Ryan Hillier et Sophie Tremblay.

« Les discussions ont commencé à la fin de l’été dernier, de manière assez simple entre Pascale Pageau et moi, autour d’un café au restaurant Le Cartet sur McGill, relate Ryan Hillier. Dans le marché, les gens se parlent toujours. À travers la vision mise de l'avant par Delegatus, nous avons compris que c’était le partenaire idéal. Quand je regarde ça en rétrospective, c'était vraiment l'unique allié avec lequel nous pouvions connaître le succès que je nous souhaite pour les prochaines années. »

Les échanges sont devenus alors plus sérieux pour aborder le potentiel de transaction. « Nous avons entrevu des résultats très bénéfiques pour nos gens et pour nos clients, poursuit Me Hillier. Cela nous a conduits à prendre cette décision de manière harmonieuse, très représentative des valeurs de nos cabinets respectifs. »

Deux modèles en un

Le modèle d'affaires de Delegatus, axé sur l'entrepreneuriat, intègre pour la première fois des avocats salariés. « Les avocats salariés continueront à être salariés. Les deux modèles pourront coexister, ce qui offrira le meilleur des deux mondes à nos clients, assure Me Pascale Pageau avant de pointer : mais il y a tellement d'avantages au modèle Delegatus que ce serait surprenant que les avocats salariés n'aillent pas vers le mode entrepreneuriat d'ici quelques années. »

Cette arrivée d’avocats salariés donne des idées à la fondatrice de Delegatus, qui n'exclut pas d'aller recruter désormais de plus jeunes avocats pour renforcer ses équipes.

« Notre modèle en était un avec des barrières assez élevées : les avocats devaient avoir un minimum d'expérience, dans un grand cabinet ou dans de grandes entreprises. Nous serons désormais capables d'accompagner les avocats pour qu'ils puissent devenir entrepreneurs s'ils le souhaitent. Cette acquisition nous permet de faire évoluer notre modèle. »

Quid du pro bono?

Novalex a, lui aussi, été fondé sur un modèle particulier, en offrant une heure de mandat pro bono à des clients à faible revenu pour chaque heure de service juridique rendu à un client d'affaires.

L’an passé, sa clinique juridique Juste avait créé sa propre identité, devenant autonome vis-à-vis de Novalex et gérant ses propres projets. Désormais, « le principal partenaire de la clinique devient Delegatus », précise Me Sophie Tremblay.

Si dans le modèle initial de Novalex, chaque avocat assurait des mandats pro bono, ce ne sera pas le cas chez Delegatus. Des heures seront données à la clinique Juste pour qu'elle puisse remplir sa mission, mais « tous les avocats ne collaboreront pas forcément avec la clinique juridique, explique Me Pascale Pageau. Il n'y aura aucune obligation de le faire. Cela concernera uniquement les gens qui ont envie de donner du temps et qui souhaitent redonner à la collectivité. »

Pour Ryan Hillier, l’acquisition de Novalex par Delegatus va permettre d’approfondir l’impact sur l'industrie des services juridiques. « Jusqu’à présent, chaque cabinet a cherché à changer positivement la pratique du droit. Nous allons pouvoir aller plus loin ensemble au service de nos clients, des avocats, des employés et de toute la collectivité », affirme-t-il.

Créer des synergies

Avec cette première acquisition, qui accroît ses effectifs de près de la moitié, le premier défi à court terme sera un défi opérationnel, explique Pascale Pageau. « Il s'agit d'arrimer nos processus et nos façons de faire, souligne-t-elle, en se montrant optimiste. Tout passe par l'humain et par la culture, et nous avons des cultures collaboratives et humaines très similaires. Dans un deuxième temps, nous devrons passer de la cohabitation à la création de synergies le plus rapidement possible. »

Une fois cette acquisition digérée, Delegatus poursuivra-t-elle sur ce chemin de la croissance externe ? « Nous allons suivre notre plan de croissance, répond Me Pascale Pageau. L'important ne réside pas dans les acquisitions, mais dans la bonne intégration des talents et dans la réalisation des projets que chacun a à cœur. Il faut d’abord donner du temps au temps pour bien travailler sur nos synergies… et prendre un verre à la santé de cette croissance et de la planification de beaux succès! »

Les avocats qui se joignent à Delegatus

Ryan Hillier
Sophie Tremblay
Marie-Eve Ferland
Stephanie Lisa Roberts
Étienne Bisson-Michaud
John A. Coleman
Irina Bundaru
Daniel Bénay
Jean-François Lehoux
Marc Dufour
Dominic St-Laurent
Marie-Christine Roch-Hansen
Marie-Ève Bois
Marianne Brouillet
Camille Miconnet
Julia Portelance
Marie-Pier Caza
Loris Bénaiteau
Ivan da Fonseca
Claire K. A. Peacock
Sandrine Raymond
Marilie Sabourin-Bouchard
Serina Oshriyeh
Claudette Vendette
Rose-Carmel Bazin
Maritza Chavez
Malini Govinden

4290
Publier un nouveau commentaire
Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires