Nouvelles

Une juge sous enquête

Main image

Marie-Ève Buisson

2024-02-09 10:15:06

Le Conseil de la magistrature du Québec lance une enquête envers une juge. Pourquoi donc?

Joëlle Roy. Source : Droit-Inc

La juge Joëlle Roy est sous enquête après avoir réagi en pleine salle d’audience à un texte d’Yves Boisvert la concernant.

Deux plaintes ont été déposées à l’encontre de la juge relativement aux propos qu’elle a tenu en salle d’audience les 12 et 13 octobre 2023. La première plaignante, Eloyse Berger, soutient que la juge a manqué de sérénité.

La deuxième plainte déposée par Me Sophie Lamarre, directrice adjointe des poursuites criminelles et pénales (DPCP), mentionne que certains commentaires de la juge manquaient de sensibilité. Ils pourraient même avoir blessé les victimes et miné leur confiance envers le système de justice.

Le Conseil de la magistrature du Québec rappelle qu’en salle d’audience, les juges doivent faire preuve de réserve, de courtoisie et de sérénité.

Un texte qui fait réagir

Dans son article « La patiente qui n'a pas ouvert les yeux », Yves Boisvert critiquait la juge Joëlle Roy pour sa gestion dans une affaire d'agression sexuelle.

Il dénonçait l’analyse de la juge face au comportement « défectueux » de la plaignante. « Elle serait ici à la recherche de la parfaite victime » c’est-à-dire une victime qui sait se défendre, mentionne-t-il.

Il remettait également en question toutes les fois où la juge Roy s’est fait corriger « sévèrement » par les tribunaux d’appel.

En état de choc

Le lendemain de la parution de l’article, la juge a lu en pleine salle d’audience une déclaration où elle exprimait son ressenti face à la chronique..

Elle a mentionné que le texte était, selon elle, d’une grande violence à son égard et qu’il visait non pas la juge mais bien la femme derrière la toge. Elle a ajouté en pleurant qu’elle assimilait les mots du chroniqueur à des coups qu’elle estimait des plus vicieux, compte tenu de leur ordre et leur amplitude.

« Je trouve ça tellement injuste. Si vous pensez que je suis une incompétente, faites votre requête en récusation tout de suite », avait-elle lancé aux avocats, selon La Presse.

Le procès en question a été reporté par la juge Roy qui s’est dit ne plus être en mesure de siéger.

Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, s’était alors dit perplexe dans cette affaire. Il s'inquiétait du fait que des victimes alléguées n’aient pu témoigner lors du procès.

2061

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires