Nouvelles

Un nouveau bâtonnier dans l’Est

Main image

Radio-canada Et Cbc

2024-05-14 12:00:09

Alexis Deschênes. Source: Radio-Canada
Alexis Deschênes. Source: Radio-Canada
Un ancien journaliste est élu bâtonnier du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine…

L’avocat de la Baie-des-Chaleurs Alexis Deschênes a été choisi, vendredi dernier, bâtonnier du Bas-Saint-Laurent–Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Celui qui œuvre au bureau de l’aide juridique de New Richmond depuis 2015 compte s’attaquer au recrutement de juristes dans ces deux régions.

Me Deschênes représentera donc, pour un mandat de deux ans, 316 avocats. « C’est une belle marque de confiance », a-t-il admis à l’émission Bon pied bonne heure, mardi matin.

Celui qui travaille notamment en droit familial et en protection de la jeunesse succède ainsi à Isabelle Gagnon, qui avait entrepris ce qu'il qualifie « de grands chantiers » en matière de justice dans l’Est-du-Québec.

Alexis Deschênes s’est fait connaître en province en raison de sa première carrière comme journaliste au sein du Réseau TVA. Il a également été le candidat du Parti québécois dans Bonaventure lors des élections générales de 2022. Il n'a toutefois pas dévoilé ses intentions en prévision du prochain scrutin.

Priorité : accès à la justice

L’accès à la justice constitue un enjeu clé aux yeux d’Alexis Deschênes. Cette question passe irrémédiablement, selon lui, par l’attraction et la rétention de la relève. Si le nombre d’avocats a augmenté de 20 % en cinq ans, le nouveau bâtonnier estime que celui-ci est toujours insuffisant.

« Ça nous prend plus d’avocats en région », mentionne-t-il.

« Il y a encore des citoyens qui ont besoin de services juridiques et qui n’obtiennent pas ces services. C’est une préoccupation majeure qu’on a, parce que l’avocat est là pour aider le citoyen à connaître ses droits et souvent, c’est grâce à l’intervention de l’avocat que les droits des justiciables vont être respectés », fait valoir celui qui cumule environ 11 ans de pratique.

Une campagne de séduction sera d’ailleurs déployée dès l'automne. Quatre capsules vidéo destinées aux avocats des grands centres et réalisées par la Semelle verte seront lancées afin de déboulonner certains mythes entourant la pratique en région. Elles viseront également à mettre de l'avant les avantages de mener une carrière dans le domaine de la justice en région.

« Quand on pratique en Gaspésie, même si on est un avocat avec des horaires très chargés, dès qu’on termine, on a accès à la beauté du paysage, on peut facilement faire du plein air », énumère Alexis Deschênes. Ce dernier estime également que la collégialité entre confrères et consœurs se veut un atout.

Un recours toujours d'actualité

Malgré ses nouveaux engagements, Alexis Deschênes compte continuer de porter le recours judiciaire lancé en août dernier pour le maintien de la circonscription fédérale Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia.

« On en est à constituer le dossier final, le mémoire. Et on va tenter d’obtenir une date d’audition dans les prochains mois », résume Me Deschênes.

Il ajoute: « Notre but, ce serait, dans un monde idéal, d’être capables de tenir une audition et d’avoir un jugement avant le déclenchement de la campagne fédérale ».

L’avocat a entamé des démarches auprès de la cour fédérale aux côtés de l’organisme Droits collectifs Québec. Ensemble, ils souhaitent formellement contester la légalité du redécoupage de la carte électorale entraînant la perte de cette circonscription actuellement détenue par la bloquiste Kristina Michaud.

534

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires