« Dans notre société actuelle, les gens aiment montrer qu’ils ont du succès, une belle réussite, avec leur belle BMW ou leur Mercedes, déplore Me Sonia Struthers, associée en droit des affaires chez McCarthy Tetrault. Pourtant, le vélo est un moyen de transport plus efficace.»

Pour Me Struthers, le vélo est un moyen de transport plus efficace
Pour Me Struthers, le vélo est un moyen de transport plus efficace
Elle, qui a fêté ses 25 ans de carrière en avril dernier, avoue utiliser le vélo comme moyen de transport depuis le début de sa carrière, lorsqu’elle habitait encore sur le Plateau.

« Je prenais alors ma bicyclette, le plus souvent les fins de semaine, et lorsque j’ai acheté une voiture, je n’ai pas aimé ça, se souvient l’associée, je suis une fille des transports en commun !»

Selon l’avocate cinquantenaire, le vélo est un moyen de transport qui a malheureusement perdu de son attrait dans nos sociétés actuelles.

« Quand j’étais jeune, dit Me Struthers, le vélo était un moyen de transport utilisé par tout le monde. Les parents ne conduisaient pas leurs enfants en voiture partout comme aujourd’hui. On voit beaucoup de plus vieux sur les vélos, sûrement en raison de cela.»

Mais pas que…

Pour Adam Klevinas, il utilise son vélo depuis aussi longtemps qu'il se souvienne
Pour Adam Klevinas, il utilise son vélo depuis aussi longtemps qu'il se souvienne
À 30 ans, Me Adam Klevinas, sociétaire chez Mc Carthy, utilise dans son cas le vélo depuis aussi longtemps qu’il se souvienne.

Ce sportif avocat, également adepte du kayak de vitesse, parcourt pas moins de 15 kilomètres, matin et soir, pour effectuer le trajet Lachine – centre ville de Montréal.

« Plus pratique, plus rapide», selon lui, le vélo se modernise.

«C’est également un geste pour l’environnement, déclare Me Struthers à Droit-Inc. Pour aller à l’école, mes enfants marchent, on est des adeptes du compostage, on recycle, on fait beaucoup pour réduire la consommation d’énergie à la maison : bonne isolation des fenêtres, réduction de la température, extinction des appareils électroniques…»

Lorsqu’elle habitait à Outremont, Me Struthers prenait l’autobus express avenue Parc, puis, maintenant qu’elle est rendue à l’extrême ouest du quartier Westmount, une station Bixi l’attend chaque matin.

En tout, ce sont pour elle 18 minutes de trajet quotidien sur les pistes cyclables montréalaises.

Quant à Me Klevinas, il participera en juin avec le bureau Mc Carthy, au défi Pierre Lavoie, une «ride de vélo de 1000 kms du Saguenay à Montréal», et roulera 80 kms avec les clients.

Comme quoi, qu’ils aient 30 ou 50 ans, les avocats ont en commun un même goût pour la bicyclette …

Sentiment d’appartenance

Marie-Hélène Beaudoin utilise le deux roues depuis la première saison des BIXI en 2008
Marie-Hélène Beaudoin utilise le deux roues depuis la première saison des BIXI en 2008
Pour Me Marie-Hélène Beaudoin, sociétaire au sein du groupe de litige chez McCarthy, le vélo est aussi synonyme de convivialité.

« Dès le début de mon emploi je me promenais en BIXI, dit-elle, c’est un mode de transport que j’adore et que je trouve très convivial. Il entraîne également un certain sentiment d’appartenance…».

«Un sentiment de liberté…», renchérit quant à lui Me Charles Morgan, leader du groupe de pratique du droit de la technologie chez McCarthy.

Pour Charles Morgan, le vélo est un sentiment de liberté
Pour Charles Morgan, le vélo est un sentiment de liberté
« Le trafic et les cônes rouges sont des défis en voiture, que l’on évite plus facilement à vélo. Puis il y a ce sentiment d’appartenance, également. Lorsque j’arrive à un carrefour et qu’il y a une quinzaine de personnes sur leur vélo, je trouve cela sympa».

L’avocat utilise d’ailleurs le deux roues depuis la première saison des BIXI en 2008, explique-t-il, après s’être fait volé son vélo personnel en centre-ville.

Comme il habite quartier Outremont, il lui faut compter 17 minutes pour se rendre chez Mc Carthy, 19 minutes pour revenir.

Le vélo fait partie de sa vie explique Marie-Hélène Beaudoin
Le vélo fait partie de sa vie explique Marie-Hélène Beaudoin
Pour les quatre avocats, il s’agit d’une belle parenthèse de répit. Et comme McCarthy met à leur disposition des douches et des vestiaires, ils peuvent se permettre sans souci ce trait d’union écolo entre la maison et le bureau...

« Cela me décontracte et je n’ai pas à me batailler avec les autres chauffeurs comme en auto. Je suis alors reposée au lieu d’être stressée ou fatiguée», explique Me Sonia Struthers.

Quant à Me Beaudoin, le vélo « fait partie de sa vie», dit-elle.

« Mes amis savent tellement que j’aime le BIXI qu’ils m’ont tous envoyés des courriels quand ils ont su que la saison reprenait pour me souhaiter une bonne saison en BIXI !», lançe-t-elle en riant.

Quelle ne fut donc pas sa surprise l’année dernière lorsque l’avocate a découvert un BIXI à son nom n’attendant plus qu’elle à la station …!