Me Alexandre Ménard
Me Alexandre Ménard
Assermenté le 18 mars dernier, Me Alexandre Ménard est un jeune avocat qui entend bien participer à la restructuration des modèles d'exercice de la profession d'avocat. « Les cabinets vont investir de plus en plus dans la technologie, le capital humain n'est plus la seule richesse, ce qui va avoir un impact sur les structures corporatives », explique-t-il.

C'est sur ce même sujet qu'il a décidé de rédiger son essai de maîtrise de l'Université de Montréal (Udem): « Les modes alternatifs des structures corporatives et leurs impacts sur l'industrie des services juridiques ». « Cela comporte une analyse prospective de ce qui s'en vient », ajoute Me Ménard qui travaille à compléter son étude.

Titulaire d'un baccalauréat en droit du même établissement, l'avocat a effectué son stage de formation professionnelle au sein du cabinet Anderson Sinclair. À l'issue de ses six mois d'apprentissage, il a été recruté par le bureau qui offre des services juridiques dans le domaine du droit bancaire.

Il travaille également pour Lex Operandi, une boutique de litige affiliée à Anderson Sinclair, en droit civil et commercial. La structure est en pleine expansion rapporte Me Ménard, et a triplé la surface de ses bureaux la semaine dernière.

Pendant son baccalauréat en droit, le juriste a étudié le droit international et européen à l'Université de Vienne en Autriche et détient également un certificat en droit chinois de l'Université de Sciences politiques et Droit de Chine.

En octobre, il donnera une conférence sur les innovations et leurs répercussions en matière d'accès à la justice. À court terme, il envisage de terminer sa maîtrise et d'offrir d'autres conférences. « J'adore le challenge ! », conclut-il.