Me Jean J. Laflamme vient d’être déclaré coupable d’avoir manqué à ses devoirs d’agir avec dignité et respect avec une consoeur
Me Jean J. Laflamme vient d’être déclaré coupable d’avoir manqué à ses devoirs d’agir avec dignité et respect avec une consoeur
Me Jean J. Laflamme, avocat de Gatineau, vient d’être déclaré coupable d’avoir manqué à ses devoirs d’agir avec dignité et respect avec une consoeur, par le conseil de discipline du Barreau du Québec.

Le 3 février 2012, plusieurs avocats de l’Outaouais suivaient une formation à l’hôtel Sheraton de Gatineau. À la fin de la conférence, Me Laflamme a pris l’ascenseur avec la plaignante et trois autres avocats.

« As-tu déjà fait ça à quatre? », a alors demandé Me Laflamme à sa collègue, en mimant un « french kiss » avec sa langue et ses lèvres.

L’avocate ne l’a pas trouvé drôle et l’a traité de « dégueulasse ».

« Blague banale »

Me Laflamme n’a pas nié avoir tenu ces propos, qui n’étaient qu’une « simple et banale blague » lancée à une collègue qu’il connaissait.

« Je fais de l’humour à tour de bras. Je reconnais faire des blagues à caractère sexuel. J’en ai de toutes les sortes dans mon répertoire », a-t-il plaidé.

Le conseil de discipline a rappelé que de telles « plaisanteries vulgaires » ramenant les femmes « au rang de simples objets » sont « inadmissibles » pour un avocat, durant l’exercice de sa profession.

Me Laflamme, qui a toutefois été acquitté d’une infraction de harcèlement sexuel dans cette décision du 2 octobre dernier, n’a pas encore reçu sa sanction disciplinaire.

Pour lire la décision, cliquez ici.