Me Jean-Sébastien Boudreault, arrive comme avocat au cabinet spécialisé en immigration
Me Jean-Sébastien Boudreault, arrive comme avocat au cabinet spécialisé en immigration
Me Jean-Sébastien Boudreault, 42 ans, arrive comme avocat au cabinet spécialisé en immigration de Me Nadia Barrou. Il quitte ainsi son poste d’avocat-conseil qu’il occupait depuis 2015 chez Alepin Gauthier.

« Je voulais me rapprocher de la pratique et travailler dans un cabinet qui ne fait que du droit de l’immigration. En plus, Nadia est une très bonne amie à moi. J’avais besoin d’aide sur certains de mes dossiers, car je suis très occupé par mes nombreux projets », dit-il.

Me Boudreault est en effet très impliqué dans sa communauté puisqu’il codirige et est le vice-président de Fierté Montréal depuis 2007. Globalement, il a toujours donné de son temps à différents organismes LGBT et a également été président de l’ABC – section immigration Québec de 2005 à 2008.

Il a également été conseiller juridique pour les Outgame en 2006, un événement sportif et culturel d'envergure internationale ciblant la communauté gaie et lesbienne.

Depuis 2013, il est président de l’Association québécoise des avocats et avocates en droit de l’immigration qui compte 250 membres.

L’avocat originaire du Saguenay-Lac St Jean a obtenu son bac en droit à l’Université Laval et a été assermenté en 2001.

Après avoir effectué son stage au cabinet Pothier Delisle, devenu depuis Morency avocats, Me Boudreault est parti à Hong Kong, se joindre à Mandeville et associés. Il s’agit d’un cabinet spécialisé en immigration fondé par un Québécois.

De là, Me Boudreault est allé à Beijing ouvrir la branche chinoise de Mandeville et associés. Il y est resté jusqu’en 2004, pour épauler les gens d’affaires, les investisseurs et les entrepreneurs, dans leurs démarches d’immigration économique.

« La Chine est un pays de contrastes. La façon d’y faire des affaires est totalement différente de l’Amérique du Nord », dit-il.

Retour ensuite à Montréal, pour y ouvrir la branche québécoise du cabinet.

En 2006, Me Boudreault a décidé d’intégrer le cabinet RSS et a finalement lancé son propre cabinet quelques mois plus tard.

« J’aime le droit de l’immigration, car cela me permet de découvrir d’autres cultures, d’accompagner les gens dans leur projet de vie. Ma profession m’a amené à visiter des pays dans lesquels je ne serai jamais allé comme le Bengladesh, la Syrie ou encore la Corée », dit Me Boudreault.