Alors que les dates limites d’admission à la session d'automne approchent, bien des étudiants sont confrontés à l’idée que leurs cours seront donnés (encore) à distance en septembre. C’est du moins le plan de match de la plupart des Facs de droit du Québec.

Tour d’horizon.

McGill : en ligne

Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de McGill. Photo : Université McGill
Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de McGill. Photo : Université McGill
Le programme de la Faculté de droit se donnera à distance cet automne, annonçait l’Université McGill lundi, qui a pris des mesures pour faciliter la transition :

  • Un comité ad hoc, qui soutiendra les instructeurs et instructrices;
  • Un facilitateur 1L, qui travaillera avec les instructeurs et instructrices des cours de première année pour s'assurer que les étudiants entrants ont une solide expérience pédagogique et sociale;
  • Des fonds de recherche supplémentaires, qui permettront aux professeurs de bénéficier de l'aide à la recherche des étudiants pour adapter leurs cours à la prestation à distance.

Université Laval : en ligne

Université Laval. Photo : ULaval
Université Laval. Photo : ULaval
« Nous planifions un enseignement en ligne et à distance dans la plupart des cours », indique l’ULaval. Ça inclut la Faculté de droit.

Université de Montréal : en ligne

L’UdeM souhaite réduire au minimum le nombre d’étudiants et d’employés sur son campus, et a donc choisi une session à distance pour la plupart de ses programmes, dont celui de droit.

Université du Québec à Montréal : à déterminer

Université du Québec à Montréal. Photo : UQÀM
Université du Québec à Montréal. Photo : UQÀM
L’UQAM n’a pas encore dévoilé ses intentions quant à la session d’automne.

« L’UQAM travaille activement à mettre en œuvre le trimestre d’automne 2020, indique l’université sur son site web. Les modalités de prestation des cours seront précisées en fonction de l'évolution de la situation. »

Université Sherbrooke : hybride

Pierre Cossette, recteur de l'Université de Sherbrooke. Photo : USherbrooke
Pierre Cossette, recteur de l'Université de Sherbrooke. Photo : USherbrooke
L’US combinera quant à elle les cours à distance et les cours en classe.

« Ce qu’on vise à l’automne, c’est d’avoir le plus grand nombre possible d'étudiants et d’étudiantes qui auront des activités sur place, indique le recteur de l’Université de Sherbrooke, Pierre Cossette, à Radio-Canada.

Université d’Ottawa : en ligne

La doyenne Marie-Eve Sylvestre. Photo : UOttawa
La doyenne Marie-Eve Sylvestre. Photo : UOttawa
La session d’automne de l’Université d’Ottawa sera offerte entièrement en ligne et à distance.

« Bien que les gouvernements du Québec et de l’Ontario aient proposé différents scénarios de déconfinement progressif, nous savons qu’il sera nécessaire de maintenir des mesures de distanciation sociale et que les grands rassemblements seront restreints pendant encore plusieurs mois, » écrit la doyenne Marie-Eve Sylvestre, qui dispense tout étudiant de se présenter sur le campus de l’Université.