Le 7068 13th ave, Montréal. Photo : Google Maps.
Le 7068 13th ave, Montréal. Photo : Google Maps.
Taras Hukalo, 87 ans, n’a jamais entendu parler de Me Norman Goldberg, un avocat montréalais qui a pourtant vendu ses deux propriétés possiblement grâce à une fausse procuration, peut-on lire dans une demande introductive d’instance déposée il y a une dizaine de jours.

Probablement victime d’un vol d’identité, l’homme soutient que Me Norman Goldberg a été négligent dans ses vérifications. Barreau 1980, Me Goldberg a son propre cabinet à Montréal où il se spécialise en litige civil et en droit de la famille.

M. Hukalo, représenté par Me Luc Geoffrion de Therrien Couture Joli-Coeur, poursuit Me Goldberg au civil pour 90 000 $.

« Je n’ai jamais vendu mes propriétés ni jamais donné le mandat de les vendre. La procuration dans l’acte de vente est un faux », s’indigne l’octogénaire dans une déclaration assermentée à la cour.

Les défendants ont tous été signifiés le 20 mai, mais l’avocat de la poursuite Me Geoffrion n’a toujours pas eu de réponse, a-t-il indiqué à Droit-inc. Le délai de 15 jours expirera le 4 juin prochain.

Les propriétés vendues à moins de la moitié de leur valeur

Me Luc Geoffrion de Therrien Couture Joli-Coeur. Photo : Therrien Couture Joli-Coeur.
Me Luc Geoffrion de Therrien Couture Joli-Coeur. Photo : Therrien Couture Joli-Coeur.
C’est à la fin avril que M. Hukalo s’est rendu compte de la perte de ses deux propriétés, dont un duplex à Montréal d’une valeur de 497 000 $ qui a été vendu pour la somme de 200 000 $ en janvier.

Un ami notaire de M. Hukalo a remarqué la vente des deux propriétés à une compagnie dirigée par Alec Blumenthal, inconnu de l’homme, pour moins de la moitié de leur valeur. Peu après, M. Blumenthal contractait un prêt hypothécaire deux fois plus élevé que le prix d’achat des propriétés, selon le Journal de Québec.

L’acte de vente trouvé par l’ami notaire a révélé que l’avocat Norman Goldberg avait agi au nom de M. Hukalo au moyen d’une fausse procuration. Un autre avocat, Me Melvin Kronish de Kronish et Associés, a signé une attestation en indiquant avoir vérifié l’identité des signataires de l’acte de vente.

« Je ne connais pas Norman Goldberg, je ne lui ai jamais parlé, ni rencontré, ni signé de procuration », a indiqué M. Hukalo dans sa déclaration.

On ne sait pas encore si les avocats impliqués ont agi en connaissance de cause ou sont victimes eux aussi de fraude. Une chose est sûre, par contre : la vente était illégale, soutient l’avocat de M. Hukalo, Me Luc Geoffrion, qui a obtenu une saisie avant jugement des deux propriétés.

« La situation continue de causer beaucoup de troubles et de stress à M. Hukalo, en raison de son âge et de la pandémie de la COVID-19 », indique l’avocat dans la poursuite.

Contacté par Droit-inc, Me Goldberg s’est refusé à tout commentaire avant de raccrocher précipitamment.