Marie-Ève Pelletier, spécialiste marketing numérique et événements du cabinet. Photo : LinkedIn.
Marie-Ève Pelletier, spécialiste marketing numérique et événements du cabinet. Photo : LinkedIn.
La course aux stage aura finalement lieu, apprenait-on mercredi. Repoussée au mois d'août, la course sera entièrement virtuelle, et les appels pour planifier les nouvelles entrevues débuteront dès le 6 juillet à 8h pour Montréal et Québec.

Cependant, quelques cabinets ont choisi de se retirer de la course aux stages, dont De Grandpré Chait, et Gagné Letarte à Québec.

Des courseurs ont mis en place un groupe Facebook secret pour suivre la situation de près: Cabinets quittant la course - Droit UdeM//Course aux stages 2020.

Pour De Grandpré Chait, la décision est due à la pandémie de la COVID-19.

« Vous comprendrez que nous désirons favoriser un haut niveau d’occupation des stagiaires qui ont vu leur stage être interrompu et prioriser notre action sur nos futurs stagiaires qui ont déjà été sélectionnés pour la balance de l’année 2020 et pour 2021, lesquels nous rejoindrons dans les prochains mois », a indiqué la spécialiste marketing numérique et événements du cabinet Marie-Ève Pelletier dans un courriel.

me Serge Belleau, associé du cabinet Gagné Letarte. Photo : Gagné Letarte.
me Serge Belleau, associé du cabinet Gagné Letarte. Photo : Gagné Letarte.
Les candidats qui avaient été sélectionnés pour l’entrevue ont déjà été informés de la décision de De Grandpré Chait.

L’associé du cabinet québécois Gagné Letarte Me Serge Belleau a quant à lui exprimé le désir de son cabinet de s’adapter à la situation actuelle avant de permettre les stages entre ses murs.

« Nous n’embaucherons pas de stagiaire ou d’étudiant à l’automne, écrit l’associé. Nous attendons de mesurer les effets des nouvelles pratiques. »

D’autres cabinets pourraient encore se désister de la course aux stages. Ils ont jusqu’au 6 juillet pour en informer les candidats qu’ils avaient jusque là retenus.