En tant qu’investisseurs, nous savons que rien ne changera du jour au lendemain simplement parce que nous amorçons une nouvelle année. Cependant, alors que nous tournons la page sur 2020, nous pouvons nous attendre à certains changements concrets dans le monde des placements.

Revue 2020

Le début de 2020 semblait prometteur pour l’économie mondiale car de nombreux risques s’étaient atténués. Les marchés boursiers étaient en forte hausse atteignant de nouveaux sommets en février. Toutefois, l’humeur des investisseurs a brusquement changé lorsque le monde a été confronté à un choc externe inattendu : l’éclosion du nouveau coronavirus (COVID-19).

Des mesures extraordinaires ont alors été prises pour contrer la propagation du virus. Cette situation a engendré des niveaux exceptionnellement élevés d’incertitude et de volatilité sur les marchés, entraîné l’économie mondiale en récession et une baisse sans précédent de la valeur des actifs risqués s’en ai suivi.

Heureusement, cette volatilité a été de courte durée car une reprise remarquable s’est produite à l’échelle mondiale. Parmi les nombreux facteurs reliés à ce redressement phénoménal des marchés, on retrouve des mesures budgétaires et monétaires extraordinaires mises en œuvre par les gouvernements et les banques centrales, suivi par une amélioration des données économiques au cours de l’été.

Malgré la perte d'élan de la reprise économique au cours des derniers mois de 2020 due aux nouvelles mesures prises pour diminuer la propagation du virus, plusieurs développements importants ont remonté le moral des investisseurs.

Premièrement, la victoire électorale de M. Biden aux États-Unis a donné aux investisseurs une certaine clarté quant à la future orientation de la politique gouvernementale américaine. Et peu après, l’annonce de vaccins efficaces contre la COVID-19 a marqué une étape importante vers la normalisation éventuelle de l'activité économique.

Cet optimisme s’est traduit par un rebond impressionnant des marchés boursiers qui ont grandement bénéficié de cet afflux de liquidité. L’indice MSCI Monde tous pays a progressé de 14,8 % pour l’année en monnaie locale après avoir atteint un creux de - 30 % en mars. L’indice composé S&P/TSX a lui aussi connu un excellent rebond avec une performance annuelle de 5,6 % comparativement à son creux de -34 %. La performance annuelle de l’indice MSCI marchés émergents a surpassé ses homologues avec un rendement de 19,5 % en monnaie locale. Et finalement, la performance de l’indice obligataire universel FTSE Canada a été de 8,7 % pour l’année 2020.

Perspectives 2021

En ce début d’année, les raisons d’être optimistes sont nombreuses : l’arrivée des vaccins, de meilleures perspectives macroéconomiques, des mesures de relance encourageantes, la reconstitution des stocks, la demande comprimée de biens de consommation, un relatif calme politique, une modeste normalisation des taux d’intérêt, et une dépréciation du dollar américain qui aidera les exportateurs et les économies des marchés émergents. Tous ces facteurs contribuent à rehausser la confiance des investisseurs.

De plus, malgré l’augmentation généralisée des prix des matières premières, l’inflation demeure faible en raison de la baisse de la demande. Ceci permettra entre autres aux banques centrales de maintenir leurs politiques monétaires très expansionnistes, ce qui devrait promouvoir la performance des marchés financiers.

Cependant, il faudra demeurer patient...

Fondée en 1982, Gestion de placements Connor, Clark & Lunn (CC&L) est l’une des firmes de gestion d’investissement les plus en vue au Canada.

Elle gère des actifs de plus de 50 milliards de dollars. CC&L fait partie du Groupe financier Connor, Clark & Lunn Ltée, une des plus importantes sociétés de gestion de placements indépendante au pays, dotée d’une structure multi-entreprises, dont les sociétés affiliées gèrent collectivement un actif financier de plus de 80 milliards de dollars pour le compte de clients institutionnels et de particuliers.

Depuis ses débuts, la philosophie d’investissement de CC&L préconise de maximiser le rendement total à long terme dans un contexte de risque acceptable. Les processus sont diversifiés, dynamiques et disciplinés et la firme offre des solutions de placements basées sur des approches soit fondamentales ou quantitatives.

CC&L participe à la gestion des Fonds de placement du Barreau du Québec depuis 2006.