Me Joey Zukran de LPC Avocats.
Me Joey Zukran de LPC Avocats.
La poursuite menée par Me Joey Zukran de LPC Avocats allègue que les plateformes Espacejeux et OK POKER donnaient un avantage indu aux joueurs utilisant un iPad ou un autre appareil iOS.

Ces derniers auraient eu la possibilité de voir les cartes individuelles rejetées par les gagnants des mains non contestées, ce qui va à l’encontre des règles du poker Texas Hold’em et leur permettaient de découvrir la stratégie de jeu de leurs adversaires.

Cette faille pourrait coûter plusieurs millions de dollars à Loto-Québec et à la Société des casinos du Québec, défendue par Mes Sylvie Rodrigue, Corina Manole et Marie-Ève Gingras de Torys.

Mes Sylvie Rodrigue, Corina Manole et Marie-Ève Gingras de Torys.
Mes Sylvie Rodrigue, Corina Manole et Marie-Ève Gingras de Torys.
En effet, tous les joueurs ayant participé à des parties entre le 9 juillet 2019 et le 18 mais 2020 sont automatiquement inscrits à l’action collective menée au nom d’Elisabetta Bertucci. Ils réclament le remboursement de toutes les sommes engagées durant cette période ainsi que 300 dollars par membre de l’action pour dommages et intérêts.

Ils demandent également que Loto-Québec leur permette de changer de pseudonyme afin de rendre caduques les informations que d’autres joueurs auraient pu recueillir sur leur stratégie.

De son côté, Loto-Québec nie les allégations de faille et soutient que tous les utilisateurs avaient accès à la même information, peu importe leur appareil.