L’honorable William Alexander Stevenson s’est éteint... Source : Connelly-McKinley Funeral Homes
L’honorable William Alexander Stevenson s’est éteint... Source : Connelly-McKinley Funeral Homes
L’honorable William Alexander Stevenson, ancien juge de la Cour Suprême du Canada, s’est éteint le 7 juillet dernier, à l’âge de 87 ans.

Une carrière brillante

Originaire d’Edmonton, il a fait des études en arts et en droit à l'Université de l’Alberta.

Admis au barreau de l’Alberta en 1958, il a commencé à pratiquer au cabinet Morrow, Morrow & Reynolds, aujourd’hui intitulé Reynolds Mirth Richards & Farmers LLP, à Edmonton.

Sa carrière a été marquée notamment par son travail avec son ami et partenaire Bill Morrow dans le dossier qui a fait l'objet d’un appel au Comité judiciaire du Conseil privé à Londres en 1959.

En 1975, le juge Stevenson a été nommé à la Cour de district de l’Alberta puis il a siégé à la Cour du Banc de la Reine de l’Alberta en 1979. En 1980, il a été juge à la Cour d’appel de l’Alberta pendant 10 ans.

« William Stevenson a apporté une contribution considérable à l’évolution du droit, tant en Alberta que dans l’ensemble du pays », a déclaré Richard Wagner, le juge en chef.

De 1990 à 1992, il a siégé à la Cour suprême du Canada avant de prendre sa retraite le 5 juin 1992. Sa carrière a été écourtée à cause de problèmes de santé.

Il a reçu un doctorat honorifique en droit de l'Université de l'Alberta en 1992 et l'Ordre du Canada en 1996.

Un mentor pour tous

En plus d’être avocat et juge, M. Stevenson a enseigné le droit pendant plus de 30 ans à l’Université de l’Alberta

Sa carrière d’enseignant en droit a commencé en 1963 comme chargé de cours. De 1968 à 1970, il a enseigné à temps plein avant de reprendre sa pratique. À partir de 1970 et pendant 15 ans, il a continué à donner des cours à temps partiel à l’Université.

Passionné d’écriture, il a rédigé de nombreuses publications juridiques. Avec le Jean E. L. Côté de la Cour d'appel de l'Alberta, ils ont rédigé les Annotations of The Alberta Rules of Court devenues la Civil Procedure Encyclopedia, une ressource en cinq volumes utilisée par les avocats et les tribunaux.

De plus, il s’est impliqué auprès de nombreuses organisations telles que le Barreau de l'Alberta à titre de directeur de l’admission, l’Institut canadien d’administration de la justice et l’Institut national de la magistrature comme responsable des cours de formation pour les nouveaux juges.

«En tant que président de l’Institut national de la magistrature, je suis bien au fait du dévouement exceptionnel dont faisait montre le juge Stevenson envers la formation des juges. Il avait été un des fondateurs de l’Institut, et il était un distingué membre honoraire du Conseil des gouverneurs de celui-ci », a affirmé le juge Wagner qui a offert ses condoléances à la famille au nom de tous les juges de la Cour suprême.

Ancien président de l’organisation Legal Education Society of Alberta, il a fondé et dirigé l'Alberta Law Review, une revue juridique gérée par les étudiants, pendant ses études universitaires.

Même après sa retraite, l’ancien juge a continué à donner des conseils aux futurs juristes lors de rencontres informelles. Il participait aussi régulièrement à des réunions avec le Cercle juridique et son club de café.

Il laisse dans le deuil sa femme Patricia, ses enfants Cathy, Kevin, Vivian, James et ses quatre petits-enfants.

Ses proches, anciens étudiants et collègues peuvent lui rendre hommage et offrir leurs condoléances à la famille ici.