Une peine qui sera de 14 ans de prison au maximum, compte tenu des 200 accusations de fraude, fabrication de faux, complot et recyclage des produits de la criminalité pesant contre lui dans l’affaire Norbourg.

Il n’y a pas eu d’entente en vue d’une suggestion commune de peine, « ce qui indique que le ministère public entend réclamer une peine exemplaire », suggère le site Argent Canoë.

Alors les spéculations vont bon train.

Nombreux spécialistes affirment que les avocats de Lacroix, incarcéré depuis janvier 2008, vont faire valoir le temps déjà purgé derrière les barreaux par leur client et lui demander de considérer la peine prononcée pour les mêmes faits par l’AMF. Pour certains, le Tribunal devrait en tenir compte, à moins que ce ne soit de la compétence de la commission des libertés conditionnelles

C’est au juge Richard Wagner, de la Cour supérieure, qui reviendra aujourd’hui de trancher ces questions et de statuer.

En attendant sa décision, quel est votre pronostic ?