Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
À l’ère d’internet et des réseaux sociaux, les simples publicités ne suffisent plus. Plusieurs entreprises optent pour le marketing de contenu. Comment arriver à bien utiliser ces outils pour mieux développer votre cabinet?

Le nombre de publicités auxquelles nous sommes exposées a explosé au cours des dernières années, passant de 2000 à 5000 par jour aux États-Unis, entre 1984 et 2014. D’autre part, le New York Times indique que seulement le contenu de haute qualité est partagé par les internautes. Voilà deux bonnes raisons de cibler son marché et d’offrir un contenu de haut niveau.

Il faut prendre note que le marketing de contenu est plus exigeant que d’acheter une publicité traditionnelle. Droit-inc propose un plan clé en main si cette avenue vous intéresse.

Avoir une présence sur les réseaux sociaux demande du temps. Vous devez entretenir un blogue environ une fois par semaine, publier sur Facebook une fois par jour, à de multiples reprises chaque jour sur Twitter, ou une à trois fois par semaine sur LinkedIn pour que tout ça soit efficace. Vous pourriez aussi devenir chroniqueur chez Droit-inc et éviter la gestion d’un blogue.

En marketing de contenu, la constance est la clé. Tenir un blogue ou des médias sociaux actifs est demandant puisqu’il faut maintenir l’engagement de vos clients potentiels et actuels vis-à-vis vos publications. Par contre, une connexion personnelle améliore grandement la confiance de vos clients envers votre cabinet et vos employés.

N’oubliez pas de mesurer vos efforts également. Votre blogue est-il consulté? Vos publications Facebook partagées? Quelles publications fonctionnent mieux? Sur quelle plateforme vos clients potentiels répondent-ils davantage à vos publications? Cela vous permettra de mieux concentrer vos efforts sur ce qui intéresse vos clients, et de les attirer là où ils se trouvent.

Voici 9 étapes claires pour mieux vous orienter dans le marketing de contenu, telles que listées par The Lawyerist.

1- Définir la vision claire de votre cabinet

Une vision claire permet de savoir quel type de contenu vous voulez créer. Quelles sont vos valeurs? Où voulez-vous amener votre firme dans le futur? Qu’est-ce qui vous différencie de la compétition?

2- Fixez des objectifs pour atteindre votre vision

Des exemples d’objectifs: Faire connaître votre marque, augmenter le trafic sur votre site, créer de la loyauté autour de la marque, créer des relations avec des partenaires stratégiques, etc.

Pour chaque objectif, liez une valeur mesurable et spécifique. Si la reconnaissance de la marque est votre objectif, par exemple, mesurez le nombre de partages que vous obtenez sur les réseaux sociaux.

3- Identifiez votre public cible

L’impact de votre présence en ligne sera beaucoup plus fort avec un public bien ciblé. Une fois le public défini le plus spécifiquement possible, concentrez vos efforts sur du contenu qui le rejoint.

Pour cibler le bon public, imaginez votre client idéal. D’où vient-il? Quel âge a-t-il? Quelles sont ses activités sociales et sportives? Quelles sont ses motivations personnelles et professionnelles?

4- Choisissez vos types de contenu

Il y a plusieurs types de contenu, mais vous n’êtes pas obligés d’être partout à la fois. Choisissez-en deux qui fonctionnent le mieux avec votre audience et votre budget. Publicités? Blogue? Baladodiffusion? Infolettre? Vidéos? Articles? À vous de choisir! Prenez en compte que ça ne sert à rien de créer des profils pour les laisser dormir par la suite. Cela envoie un mauvais message.

5- Déterminez vos réseaux

Vos clients potentiels chercheront des réponses à leurs questions légales en ligne. Comment mieux leur rendre visible votre contenu? LinkedIn peut être bon pour rejoindre des avocats et d’autres professionnels, mais des spécialistes en droit de la famille seraient peut-être mieux d’opter pour Facebook, par exemple. Choisissez vos réseaux selon vos objectifs.

6- Écoutez votre audience

Cela vous aidera à lui offrir du contenu sur mesure à leurs besoins. Quelles sont les questions les plus fréquentes? Voilà un bon point de départ pour comprendre leurs besoins.

Vous pouvez aussi vous créer des alertes Google pour suivre des champs d’intérêt de votre cabinet et de vos clients, par exemple.

7- Réglez les détails d’exécution

Une fois la vision bien établie, c’est le moment d’établir comment sera créé le contenu. Trois choses sont à considérer:
  • Votre budget (contributeurs, outils, autres ressources). Il faut savoir ce qu’on est prêt à investir.
  • Votre calendrier de publications (c’est un gage de succès). Les dates de tombées vont vous permettre de publier régulièrement.
  • Vos contributeurs (rédacteurs, éditeurs, réviseurs, développeurs web, gestionnaires de réseaux sociaux, chargé de projet). Déterminez de qui vous avez besoin pour réussir.

8- Mesurez les efforts de création de contenu de votre cabinet

Liez tous vos objectifs de contenu à des mesures spécifiques. Pour mesurer qui visite quoi sur votre site, utilisez un outil tel que Google Analytics ou Parsely. Pour mesurer la visibilité de votre marque sur les réseaux sociaux, utilisez Hootsuite ou Buffer. Qui sont vos nouveaux clients et pourquoi vous ont-ils choisi? Des données internes peuvent vous aider à cibler le contenu qui intéressera de nouveaux clients potentiels.

9- Révisez et recommencez

Toutes les mesures que vous analysez vous montreront ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Vous pourriez repenser votre approche ou changer votre contenu pour mieux atteindre vos objectifs.