Me Maral Shabani. Source: Dunton Rainville
Me Maral Shabani. Source: Dunton Rainville
L’avocate Maral Shabani pratiquera en droit de la famille au sein du cabinet Dunton Rainville, à son bureau de Saint-Jean-sur-Richelieu. Un gros changement pour la Barreau 2022, originaire d’Iran, où elle pratiquait en droit commercial et contractuel.

« C’est un grand défi pour moi d’intégrer ce cabinet. C’est une place où je vais pouvoir grandir et acquérir une expérience en droit de la famille », explique-t-elle.

Me Maral Shabani a étudié à l’Université du Tabarestan en Iran, avant de pratiquer le droit pendant huit ans. Elle a travaillé comme conseillère principale pour la société pétrolière Pasargad Oil Company, et a été responsable du conseil juridique et des contrats commerciaux pour une société de développement et de commerce à Téhéran.

En 2014, à l’âge de 30 ans, elle immigre au Québec, alors qu’elle ne parle pas un mot français.

« Immigrer dans la trentaine est toujours un grand défi, mais pas impossible », dit-elle.

En effet ! Elle travaille entre autres pour les magasins Bureau en gros, afin de s’intégrer. « C’était important pour moi d’apprendre la culture québécoise et la langue française avant de reprendre mon parcours en droit », raconte l’avocate dans un français impeccable.

Elle reprend donc ses études en droit et valide un diplôme d’actualisation de formation à l’Université de Montréal, avant d’intégrer en stage le cabinet spécialisé en litiges Oiknine & Associés à l’automne 2021.

Pourquoi choisir aujourd’hui le droit de la famille? « Parce que je pense que je peux aider dans ce domaine. J’aime comment le code est écrit ici pour protéger les gens et la prise en considération de la santé mentale et des émotions », explique celle qui est décrite par son nouveau cabinet comme une passionnée.

« Nous sommes très heureux que Me Shabani se joigne à Dunton Rainville. Elle vient enrichir de son expertise notre équipe de Saint-Jean-sur-Richelieu. Nous sommes convaincus qu’elle saura contribuer au développement de ce bureau », estime Me Jean-Jacques Rainville, président du Conseil de direction du cabinet, à propos de cette nomination.

Après une semaine à son nouveau poste, Me Shabani est ravie de cette nouvelle spécialisation. Un sacré défi, mais l’avocate n’en est pas à son premier.