Myriam Boucher. Source: LinkedIn
Myriam Boucher. Source: LinkedIn
Myriam Boucher est à son compte ! La Barreau 2020 a confirmé l’information sur LinkedIn, mardi dernier. Le nom de son étude ? Myriam Boucher, avocate.

Jointe par Droit-Inc, l’avocate qui pratique en litige civil et commercial, en financement ainsi qu'en rédaction/interprétation de contrats admet s’être lancée en partie parce qu’elle n’arrivait à trouver de garderie au printemps dernier.

Elle précise du même coup qu’elle savait, depuis le début de son parcours scolaire, qu’elle se lancerait un jour à son compte.

« Cela (absence de garderie, NDLR) m'a remise en question sur la flexibilité qu'un travail de salariée pouvait m'apporter et m'a encouragée à débuter des contrats de manière autonome. Aujourd'hui, ayant une garderie depuis quelques mois, je peux me dédier à 100% et avec grand enthousiasme à ma clientèle ainsi qu'à ma nouvelle pratique », explique Me Boucher.


Source : Myriam Boucher / LinkedIn

La travailleuse autonome, qui œuvre sans assistante, secrétaire et adjointe, dit ne pas se sentir seule pour autant. « Plusieurs amis, membres de ma famille et collègues m'offrent un support incroyable dans cette aventure. Je n'exclue pas pour autant travailler en collaboration avec d'autres avocates et avocats un jour. »

Objectif ? Se spécialiser

C’est auprès de Savoie Joubert, le cabinet où elle a complété son stage et commencé sa carrière d’avocate, que Me Boucher s’est orientée en litige civil et commercial, en financement et en rédaction de contrats.

Celle qui les présente comme des « mentors extraordinaires », se donne pour objectif de se bâtir une clientèle… et de trouver un domaine de spécialisation.

« L'objectif est également de grandir, avec la possibilité de faire équipe avec un ou une collègue chevronné ou encore d'avoir quelques employés. »