Alexandra Rivest-Beauregard. Source: Site web de l’Université de Sherbrooke
Alexandra Rivest-Beauregard. Source: Site web de l’Université de Sherbrooke
Une auxiliaire de recherche en droit de la famille et droit de l’enfant s’est vue décerner deux bourses qui lui apportent un montant total de 182 000 $ pour financer ses travaux de doctorat.

Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada a octroyé à Alexandra Rivest-Beauregard une bourse d’une valeur de 105 000 $, tandis que le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) lui a décerné une bourse doctorale de 77 000 $.

Cette candidate au doctorat en droit à l’Université de Sherbrooke travaille sur La considération des représentations familiales de l’enfant par le droit de la famille et de la jeunesse : perspectives québécoises et françaises présentées à l’aune des droits de l’enfant. Elle s’intéresse à l’interprétation du principe de l’intérêt de l’enfant en droit de la jeunesse dans une perspective de droit comparé avec le droit français.

Ce barreau 2020 mène ses travaux sous la direction de Carmen Lavallée, directrice des programmes de doctorat et de maîtrise en droit, volet recherche à la faculté de droit de l’Université de Sherbrooke.

Me Alexandra Rivest-Beauregard est chargée de cours en droit de la famille à l’Université de Sherbrooke. Elle est membre régulière du Laboratoire pour la recherche critique en droit (LRCD), et membre étudiante des partenariats de recherche Familles en mouvance et Séparation parentale, recomposition familiale.

Elle détient une maîtrise et un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke. Son mémoire de maîtrise portait sur la place accordée à la volonté des titulaires de l’autorité parentale en droit civil québécois.