Me Mathieu Therrien et Me Audrey Ally. Sources: Site web du cabinet Lévesque Lavoie et LinkedIn
Me Mathieu Therrien et Me Audrey Ally. Sources: Site web du cabinet Lévesque Lavoie et LinkedIn
Le cabinet Lévesque Lavoie, basé à Québec, voit le cercle de ses actionnaires s’agrandir.

Les deux fondateurs, Me Bruno Lévesque et Me Marco Lavoie, accueillent Me Mathieu Therrien et Me Audrey Ally dans l’actionnariat du cabinet.

Les deux nouveaux associés actionnaires sont présents de longue date au sein du cabinet.

Me Audrey Ally

Me Audrey Ally a été la première avocate à rejoindre Lévesque Lavoie en 2009, alors que le cabinet venait d’être créé.

Assermentée en 2007, elle a été recrutée alors qu’elle finissait un stage dans un autre cabinet de Québec.

« J’ai connu Marco Lavoie en le croisant au palais de justice à l’époque. Je cherchais à m’en aller vers autre chose. Il m’a dit: j’ai quelque chose pour toi. »

Treize ans plus tard, Me Ally devient associée actionnaire du cabinet, à l’issue d’une évolution professionnelle constante. Elle qui oeuvrait en litige s’est découvert un goût pour le droit des affaires.

« J’ai adoré ça, et j’ai développé ma pratique dans ce domaine. » Nommée responsable du département corporatif du cabinet en 2014, elle rejoint le comité de direction et devient responsable des opérations deux ans plus tard.

Sa nomination comme associée actionnaire est pour elle « une forme d’aboutissement » et « une belle forme de reconnaissance ». L’avocate passionnée de moto et de concerts se félicite qu’au sein du cabinet se côtoient « des personnalités différentes qui se rejoignent, et qui se complètent bien. Nous sommes une équipe solide, capable d’utiliser les forces de chacun de nous pour avancer. »

Me Audrey Ally détient un baccalauréat en droit de l’Université Laval.

Me Mathieu Therrien

Me Mathieu Therrien s’est joint à Lévesque Lavoie en 2013, alors que la firme en était encore à ses premières années. Cet avocat spécialisé en litige civil a ensuite axé sa pratique sur le droit des affaires.

Trois ans après son arrivée, Me Therrien a siégé sur le comité de direction du cabinet, avant d’en devenir le directeur général en 2018.

Le barreau 2011, originaire de la rive sud de Québec, détient un baccalauréat en droit de l’Université Laval.

Ce passionné de hockey voit son passage au statut d’actionnaire comme une suite logique.

« Dans les faits, nous étions déjà vus comme des patrons, parce que même si nous n’étions pas actionnaires, nous étions partie intégrante aux discussions et aux décisions », souligne-t-il. Sa satisfaction n’en est pas moindre. « Je suis très content de passer cette étape. C’est comme si on récoltait le fruit de ce qu’on a semé depuis des années. »

L’année de toutes les évolutions

Depuis sa création, le cabinet Lévesque Lavoie a connu une belle croissance, puisqu’il emploie à présent un total de 21 collaborateurs. Cette évolution a poussé le cabinet à déménager au début de l’été, quittant le chemin du Petit-Village pour des locaux plus spacieux sur le boulevard Lebourgneuf, toujours dans le nord de la ville de Québec.

« Nous sommes contents de l’impact positif de ce déménagement, salue Me Mathieu Therrien. Nous manquions de place pour les nouvelles embauches ! »