Louise Moreau n’est plus… Source: Rousseau Centre funéraire
Louise Moreau n’est plus… Source: Rousseau Centre funéraire
Louise Moreau, juge à la retraite de la Cour supérieure, est décédée à l’âge de 72 ans.

Originaire de Sainte-Thècle, en Mauricie, celle qui a commencé comme avocate en droit de la famille avait à cœur l’équilibre et le bien-être des enfants.

En 1991, elle qui était encore avocate s’était élevée contre une décision du ministère de la Justice de supprimer une aide financière à la Maison de la Famille D.V.S. (Droit Visite Sortie) de Limoilou.

Dans un billet d’opinion paru dans Le Soleil, Louise Moreau disait se demander « vraiment pourquoi la Maison de la Famille n'est pas considérée une priorité dans une société où les relations familiales s’effritent de plus en plus ».

Elle met ensuite de l’avant le fait que « cette maison, et seulement cette maison, sert de trait d'union entre les parents séparés et leurs enfants. Sans cet organisme, ces enfants ne pourraient pas voir leurs parents. Il n'y a pas d'autre choix, aucune autre alternative. »

Et la future juge de conclure: « je suis d'avis qu'il est prioritaire que les enfants continuent d'avoir des relations avec leurs parents afin que notre société de demain soit équilibrée ».

En 2006, durant une audience concernant un dossier de garde partagée, la juge Louise Moreau était descendue de sa tribune pour parler de près avec les deux enfants concernés. « Je suis une fée... Je m'appelle Mme Cool », avait-elle dit aux deux petits pour les rassurer avant de les interroger sur leurs préférences quant à la garde alternée, rapportait alors Le Soleil. « Comment ça que t'as la chaise la plus haute du monde entier ? » avait demandé le petit garçon à la juge venue jaser avec lui.

La juge aimait intervenir auprès de la population, notamment au sujet de l’intimidation à l’école. Durant une année sabbatique, Louise Moreau avait rédigé une conférence sur ce thème. Elle a alors fait des tournées dans les écoles primaires et secondaires de la Mauricie.

En 2009, Louise Moreau avait rencontré des élèves de deuxième secondaire à St-Tite, pour évoquer les problèmes d’intimidation. Mis en confiance, plusieurs élèves avaient pu se confier à elle, que ce soit devant le groupe, ou en privé à l’issue de la rencontre.

« C'est simplement merveilleux. J'ai assisté à la rencontre et j'en avais des frissons, même les larmes aux yeux à certains moments. L'échange était vrai. Je suis convaincu que le discours de la juge aidera beaucoup nos jeunes et ça permettra de corriger certains incidents qui arrivent un peu partout », saluait le directeur général de l'école, Yves Dessurault, interrogé à l’époque par L’Hebdo Mékinac - Des Cheneaux.

La juge Louise Moreau avait prononcé sa dernière décision en 2014 avant de prendre sa retraite de juge de la Cour supérieure du Québec.

Louise Moreau laisse dans le deuil sa fille Pascale Susi et ses deux petits-enfants.