Le dossier est traité au palais de justice de Val-d'Or. Source: Radio-Canada
Le dossier est traité au palais de justice de Val-d'Or. Source: Radio-Canada
Noémie Beauchemin, une femme de 27 ans domiciliée à La Corne, fait face à une série de graves accusations, dont production de pornographie juvénile et incitation à un meurtre.

Noémie Beauchemin est cette ancienne avocate qui a été radiée à vie du Barreau du Québec en septembre dernier.

Les policiers de l’équipe des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec à Val-d’Or ont procédé à l’arrestation de la femme jeudi matin, peu avant 9 h. Elle a comparu par téléphone dans l'après-midi, au palais de justice de Val-d'Or.

La poursuite a déposé 14 chefs d’accusation contre Noémie Beauchemin. On lui reproche notamment le trafic de drogue et d’avoir produit et distribué de la pornographie juvénile en 2020. Elle fait aussi face à une accusation d’avoir conseillé à une femme de commettre un meurtre et des voies de fait graves, infractions qui n’ont finalement jamais été commises.

Trois accusations de méfait ont également été portées à son endroit, lui reprochant d’avoir fait de fausses déclarations à des agents de la paix pour faire accuser d’autres individus.

Enfin, Noémie Beauchemin aurait aussi entravé la justice en incitant quelqu’un à présenter de faux témoignages à la cour.

À la suite d'une enquête qui a débuté au mois de janvier 2021, les enquêteurs ont réussi à rassembler plusieurs preuves qui viennent démontrer que la suspecte aurait commis plusieurs délits, souligne la SQ par voie de communiqué.

La poursuite s’est opposée à la remise en liberté de l’accusée. Elle comparaîtra de nouveau vendredi lors d'une audience visant à déterminer une date pour la tenue de son enquête sur remise en liberté.