Avant la pandémie, l'implantation géographique des grands cabinets d'avocats se résumait en une règle simple : les grandes villes d’abord!

Depuis, tout a changé… Et les cabinets qui ont des bureaux dans des lieux de rêve en tirent profit.

Avec les mesures sanitaires prises lors du début de la pandémie, nombre d'avocats ont découvert qu'ils pouvaient être au moins aussi efficaces en travaillant à distance des grands centres urbains. Comme dans d'autres secteurs d'activité, les juristes ont pris goût au télétravail, surtout quand il peut se faire dans un lieu bénéficiant d’une qualité de vie unique.

Avocat à Aspen, ça vous dit? Source: Facebook
Avocat à Aspen, ça vous dit? Source: Facebook
Cela a poussé bon nombre de cabinets à ouvrir des bureaux en Floride, puisque le confinement au soleil est souvent bien plus apprécié qu'un confinement dans une ville froide et humide.

D’autres joignent l’utile à l’agréable, comme le cabinet Holland Hart, implanté presque au pied des pistes de ski de la station de ski d’Aspen, dans le Colorado.

Évidemment, il ne faut pas songer faire d’économies en s’installant dans une station de ski, vu le coût de la vie dans ce haut lieu touristique.

Mais la clientèle fortunée constitue une grande proportion de la population, souligne Reuters. S’éloigner des grandes villes pour côtoyer la clientèle: le calcul peut être payant.

Les bureaux de Greenberg Traurig dans la péninsule de Long Island, près de New York. Source: Google
Les bureaux de Greenberg Traurig dans la péninsule de Long Island, près de New York. Source: Google
D’autres avocats encore demeurent plus proches des grandes villes, tout en restant à l’écart pour bénéficier des atouts d’un lieu de rêve. C’est le cas du cabinet Greenberg Traurig, installé sur Long Island à deux heures du centre ville de New York

Mais il y a aussi ceux qui osent s’affranchir totalement des grands centres urbains. Le cabinet Ogletree Deakins a installé ses bureaux à St-Thomas, dans les Îles Vierges américaines. C’est un associé, Charles Engeman, qui a ouvert ce bureau après 30 ans passés à Boston, rapporte Reuters. L’activité du bureau est centrée sur l’industrie du tourisme.

Vue depuis le cabinet Ogletree Deakins, à St-Thomas, dans les Îles Vierges américaines. Source: Ogletree Deakins
Vue depuis le cabinet Ogletree Deakins, à St-Thomas, dans les Îles Vierges américaines. Source: Ogletree Deakins
Au-delà du plaisir qu’ont les juristes à aller profiter de la plage et des eaux turquoises en sortant du bureau, il y a aussi un intérêt en matière de recrutement. En période de pénurie des talents, Ogletree Deakins ne connaît guère ce genre de problème. « Comment fait-on pour aller travailler à ce bureau? » demandent immédiatement les étudiants en droit quand ils rencontrent un des associés.