Accompagné du député de Rimouski, Irvin Pelletier, et de la bâtonnière du Bas-Saint-Laurent, Me Catherine Duguay, Bertrand St-Arnaud, s'est rendu hier au Palais de justice de la ville, comme il l'avait promis à la population de Rimouski,

Bertrand St-Arnaud s'est rendu hier au palais de Justice de RImouski pour y faire un état des lieux
Bertrand St-Arnaud s'est rendu hier au palais de Justice de RImouski pour y faire un état des lieux
« Il est clair que le palais de justice de Rimouski ne convient plus. Il est désuet. Il est impératif de doter cette ville d'un établissement du XXIème siècle qui réponde aux besoins des intervenants judiciaires de la région », a déclaré le ministre.

Il a qualifié le dossier de prioritaire.

« Depuis mon arrivée en poste il y a un mois, j'ai placé le dossier de Rimouski au premier rang de mes priorités en matière de rénovation de nos infrastructures judiciaires. Après tant d'années d'attentes non comblées, je comprends l'exaspération de la population. L'heure n'est plus aux promesses, mais à l'action. Il me reste encore du travail à faire pour obtenir tout le financement nécessaire pour un projet d'une telle envergure, mais je suis persuadé de pouvoir annoncer bientôt que nous pourrons aller de l'avant », a-t-il indiqué.

Il a profité de sa venue pour également se rendre au Centre de Justice de Proximité offre des services gratuits et confidentiels d'orientation et d'information juridique, depuis deux ans. Ainsi, rien que cette année, 2 000 demandes de citoyens pour des questions touchant essentiellement au droit de la famille, au droit civil, au droit notarial et au droit criminel, ont été adressées au centre.

Il a clos sa visite en se rendant au siège social du Centre d'Aide aux Victimes d'Actes Criminels (CAVAC) du Bas-Saint-Laurent pour y rencontrer l'équipe. Le CAVAC est venu en aide à 5 611 personnes cette année. Parmi elles, 1 320 ont pu bénéficier d'un accompagnement à la cour criminelle.