Nouvelles

Me Goldwater a "pété les plombs"

Main image

Agence Qmi

2012-10-24 15:00:00

Me Anne-France Goldwater a dépassé les bornes en ­envoyant un collègue « manger de la m... » et en déclarant que le client de ce dernier, un « cheap », avait «un zizi trop petit pour satisfaire sa femme», en pleine salle d’audience.

Anne-France Goldwater qui a notamment représenté « Lola » dans la célèbre cause qui opposait cette dernière au milliardaire « Éric , a été déclarée coupable d'avoir « manqué à ses devoirs d'agir avec dignité, respect, modération et courtoisie » à la Cour par ses propos « inappropriés » à l'endroit de Me Justin Roberge et de son client, selon la décision rendue le 12 octobre.

Le conseil de discipline du Barreau déplore que Me Goldwater ait
Le conseil de discipline du Barreau déplore que Me Goldwater ait "pété les plombs"
Le conseil de discipline du Barreau déplore que l'animatrice de l'émission de télé ''L'arbitre'' ait « pété les plombs » et tenu des « propos grossiers et vulgaires », dans une réaction «d isproportionnée » d'« irritation et de frustration » à l'égard de son vis-à-vis, écrit le président du conseil, Me Jean Pâquet.

Polyglotte

L'incident remonte au 21 juin 2010, au palais de justice de Montréal et s'inscrivait dans une cause de divorce qui s'étirait depuis plusieurs mois.

Les esprits se sont échauffés au sujet d'un différend portant sur un prêt de 200 000 $ contracté par la cliente de Me Goldwater au moyen d'une garantie hypothécaire, dans le débat portant sur les avoirs du couple. Les recherches de Me Roberge laissaient plutôt croire que la valeur de ladite garantie hypothécaire était deux fois plus élevée, et l'avocat voulait signaler à la juge que la partie adverse avait menti.

C'est Julius Grey qui a représenté Me Goldwater dans cette affaire
C'est Julius Grey qui a représenté Me Goldwater dans cette affaire
C'est à ce moment-là, mais en l'absence de la juge, que Me Goldwater a déclaré à Me Roberge :
— Si tu ne veux rien comprendre, mange de la marde .
— Quoi ? a demandé l'avocat.
— Mange de la marde et je peux te le dire en plusieurs langues si tu veux, a renchéri la fougueuse avocate.

Elle a ensuite ajouté : « c'est pas de ma faute si ton client a un zizi trop petit pour satisfaire sa femme et qu'en plus, il est trop 'cheap' ».

Me Goldwater a transmis ses excuses par écrit à son collègue et à tous les officiers de justice présents ce jour-là, dans une lettre à la syndique adjointe du Barreau. Des représentations sur la sanction dont l'avocate est passible de se voir imposer seront ultérieurement faites devant le conseil de discipline.

La décisison du Conseil peut être consultée ici.
14478

5 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 11 ans
    Sentence: les paris sont ouverts !
    Je crois qu'en cette ère de rectitude politique, des insultes sans conséquences (et qui sait, peut être méritées...) sont passibles de sanctions plus sévère que l'incompétence crasse qui fait perdre des droits aux clients.

    Ma prévision:
    - 4000$ à payer (vu ses moyens) à Father's for justice (pour bien l'humilier);
    - radiation d'un mois;
    - obligation de retourner sur les bancs de l'école du bareau pour la semaine de formation en déontologie, et de la réussir.

  2. CR
    Me Goldwater
    Quelle femme! Je l'admire...même sous ses pires angles!

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 11 ans
    Ugh
    It's unbecoming of any professional to act in such a manner. In the heat of any argument, you must maintain a modicum of decorum. I hope whatever disciplinary sanction is imposed, it will serve as a lesson to anyone who forgets this simple rule.

  4. Tristan Morelli
    Tristan Morelli
    il y a 11 ans
    Grande classe
    Quelle classe cette femme! En fait non, quel manque de classe et quelle grossièreté...

    Je me demande ce qui serait advenu si au contraire, l'avocat de monsieur avait dit "C'est pas de ma faute si votre cliente a de si petits tétons qu'elle n'arrive pas à satisfaire mon client, et en plus elle est frigide"... Non mais...!

  5. Anonyme
    Anonyme
    il y a 11 ans
    Look who's talking
    De toute les personnes, elle est très mal placée pour commenter sur la grosseur d'une partie corporelle d'une personne.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires