Nouvelles

"Je les félicite!" - Mario Charpentier

Main image

Rene Lewandowski

2011-10-04 15:00:00

Le mariage annoncé ce matin entre Norton Rose et le cabinet de l'Ouest canadien Macleod Dixon pourrait avoir des répercussions positives sur les cabinets...québécois!

C'est ce qu'émet comme hypothèse le grand patron du cabinet régional BCF, Mario Charpentier. Dans un entretien téléphonique avec Droit-inc.com, Me Charpentier a d'abord tenu a féliciter les gens d'Ogilvy Renault - il appelle encore le cabinet par son ancien nom - et s'est dit fier d'eux.

"Ils sont en train de redéfinir l'échiquier canadien des services juridiques", dit-il.

Selon lui, plusieurs dirigeants de grands bureaux nationaux doivent aujourd'hui se poser des questions sur l'impact qu'une telle fusion pourrait avoir sur leurs affaires.

"Ils doivent sûrement considérer des options similaires (fusionner avec d'autres cabinets) car ils pourraient perdre des clients", souligne Me Charpentier.

En revanche, l'avocat ne croit pas que la croissance de Norton Rose à l'international et sa percée dans l'Ouest canadien affectera BCF, plus niché sur le marché du Québec. Au contraire, il y voit même une occasion pour son cabinet de croître davantage!

Les grands bureaux internationaux comme Norton Rose ont une tarification axée sur les grands clients, alors il est possible qu'au Canada le cabinet perde certains plus petits clients - Me Charpentier insiste pour dire que ce n'est pas nécessairement ce qui va se passer. "Je connais les gens d'Ogilvy, ils vont tout faire pour garder leurs clients".

N'empêche, si cette situation se concrétise, des cabinets régionaux comme BCF pourraient alors en profiter en desservant les clients délaissés.

Me Charpentier est aussi d'avis qu'en faisant plus de dossiers internationaux, un grand cabinet comme Norton Rose générera nécessairement plus de business au Canada et au Québec. Encore là, BCF pourrait en tirer bénéfice.

"En bout de ligne c'est bon pour tout le monde", conclut-il.
11534

10 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 12 ans
    Dream on
    Rêver en technicolor: penser que des clients d'Ogilvy irait chez BCF.

    • BF
      Re : Dream on
      > Rêver en technicolor: penser que des clients d'Ogilvy irait chez BCF.

      Quel commentaire intelligent. Continue champion.

  2. Amex
    La vraie question
    La vraie question est de savoir pourquoi les PME québécoises vont avoir besoin d'un gros bureau mondial avec une grosse structure pour les servir dans leurs dossiers locaux.

    • J'abonde
      J'abonde
      il y a 12 ans
      Re : La vraie question
      > La vraie question est de savoir pourquoi les PME québécoises vont avoir besoin d'un gros bureau mondial avec une grosse structure pour les servir dans leurs dossiers locaux.

      J'abonde dans ce sens.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 12 ans
      Re : La vraie question
      Parce qu'ils font affaires avec la crême de la crême des avocats qui ont aussi la crême de la crême en termes de réseaux, et que PME sont prêts à payer pour. That's why. Quality pays, it does not cost.

    • Un gars de BCF
      Un gars de BCF
      il y a 12 ans
      Re : Re : La vraie question
      > Rêver en technicolor: penser que des clients d'Ogilvy irait chez BCF.

      La crême de la crême des avocats et des réseaux? Pas si sûr. Le BCF Bashing c'est la mode chez les gros cabinets et vous savez pourquoi? Parce qu'on s'en vient prendre tous vos clients, un par un.

      Bonne chance guys!

      We will conquer because we are lean, aggressive and purely result-based oriented.

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 12 ans
      Re : Re : Re : La vraie question
      ''and purely result-based oriented.''

      And obviously perfectly bilingual! A kind of thing that invites BCF-bashing. You asked for it. Free piece of advice:
      Say it properly or shut up.


      > > Rêver en technicolor: penser que des clients d'Ogilvy irait chez BCF.
      >
      > La crême de la crême des avocats et des réseaux? Pas si sûr. Le BCF Bashing c'est la mode chez les gros cabinets et vous savez pourquoi? Parce qu'on s'en vient prendre tous vos clients, un par un.
      >
      > Bonne chance guys!
      >
      > We will conquer because we are lean, aggressive and purely result-based oriented.

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 12 ans
    learn from success
    Les langues sales aiment bien salir BCF, mais la vérité est qu'ils ont un succès incroyable au Québec, car ils offrent un service parfait pour la PME...

    Norton Rose a compris que le marché se divise lentement, à l'image des firmes comptables, et que bientôt il n'y aura que les très gros, et les régionaux...

    Don't criticize success, learn from it! Bien joué NR

    Signé: Un gars de "gros cabinet" qui ne se prend pas pour un autre!

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 12 ans
      Re : learn from success
      Signé ''Un gars de "gros cabinet"'' : les guillemets c'est parce ce commentaire vient de BCF et peut-être même de Charpentier lui-même?



      > Les langues sales aiment bien salir BCF, mais la vérité est qu'ils ont un succès incroyable au Québec, car ils offrent un service parfait pour la PME...
      >
      > Norton Rose a compris que le marché se divise lentement, à l'image des firmes comptables, et que bientôt il n'y aura que les très gros, et les régionaux...
      >
      > Don't criticize success, learn from it! Bien joué NR
      >
      > Signé: Un gars de "gros cabinet" qui ne se prend pas pour un autre!

  4. Avocat
    Avocat
    il y a 12 ans
    Norton..
    Quels commentaires intéressant, je suis gestionnaire dans une Pme. Et je dois aller dans le sens de M.Charpentier. J’ai été client Chez Ogilvy maintenant Norton Rose. Mes honoraires ont grimpés.. Pourquoi? Je fais toujours affaire avec le même avocat? Je n’ai pas besoin de bien paraitre juste d’avoir un bon service à un taux raisonnable.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires