Campus

Les dix livres à lire pour les futurs avocats

Main image

Delphine Jung

2017-08-29 14:15:00

Mais ce ne sont pas des livres de droit... Plutôt des classiques pour mieux comprendre ce qu'est la justice...

Il n’y a pas que dans les manuels scolaires et lors de conférences qu’on étoffe sa culture juridique. L’auteur de « Introduction to the English Legal System », Martin Partington fait ses recommandations pour les étudiants en droit, futurs avocats. Ils attirent l’attention sur des livres inspirants. En voici la liste :

Le procès – Franz Kafka

Le procès – Franz Kafka
Le procès – Franz Kafka
Le procès raconte l’histoire de Josef K, arrêté sans immédiatement savoir pourquoi. Le lecteur ne le sait pas non plus d’ailleurs. Tous les étudiants en droit devraient lire ce livre, car il oblige le lecteur à considérer ce qui peut arriver lorsque la règle de droit est ignorée. Ces thèmes sont pertinents non seulement dans le contexte de la justice pénale, mais aussi de la justice administrative.

La Maison d’ pre-vent – Charles Dickens

Charles Dickens a critiqué de nombreux aspects du système juridique tel qu'il fonctionnait dans l'Angleterre du 19e siècle. Ce livre décrit l'Angleterre comme une bleak house, c'est-à-dire une « demeure de désolation », que ravage un système judiciaire irresponsable et vénal, incarné par le chancelier. L'histoire décrit une succession contestée devant le tribunal, l'affaire « Jarndyce contre Jarndyce », qui affecte de près ou de loin tous les personnages et concerne un testament obscur et de grosses sommes d'argent.

Billy Budd – Herman Melville

Billy Budd – Herman Melville
Billy Budd – Herman Melville
Billy Budd est un jeune matelot qui quitte le navire marchand The Rights of Man pour être enrôlé de force sur le navire de guerre The Bellipotent. À bord de ce dernier, Billy est le plus jeune des matelots et d'une beauté frappante. Il n'a aucun défaut si ce n'est celui de bégayer sous le coup de l'émotion, défaut qui le conduira à la mort. Après une fausse accusation de conspiration à la mutinerie, il blesse mortellement un de ses compagnons de bateau. Alors que la plupart croient en son innocence morale, il doit comparaître devant la cour martiale et assumer les conséquences de ses actes.

The Rule of Law – Tom Bingham

Ce livre d'un ancien Lord Chief Justice et président de la Cour suprême du Royaume-Uni est tout simplement, LE livre à lire parmi cette liste. La « règle de droit » est un concept souvent mentionné dans le débat public, mais avec peu d'analyse de ce que la phrase signifie réellement. Ici, le regretté Lord Bingham expose clairement et accessoirement la règle de la loi et pourquoi tous les avocats doivent être conscients de son importance. Il s'agit des limites propres au pouvoir. C’est une excellente introduction à ce principe constitutionnel fondamental sur lequel le système juridique britannique est fondé.

Order and Dispute – Simon Roberts

Roberts fait valoir qu'il y a eu une tendance en Occident à supposer que seuls les tribunaux puissent résoudre les différends. Ces questions demeurent au centre des discussions actuelles.

Njal's Saga – Anon

La saga de Njal était a été écrit au 13e siècle, il raconte l’histoire d'une querelle de sang qui, malgré sa distance de nous dans le temps et le lieu, est motivée par des passions familières à tous. Il explore la manière dont les différends peuvent être réglés d'un commun accord et examine les choses terribles qui se produisent lorsque la vengeance prend le dessus. Bien qu'il s'agisse d'un conte, il n'est pas difficile de le transposer au contexte actuel.

Arthur et George – Julian Barnes

Arthur et George – Julian Barnes
Arthur et George – Julian Barnes
C’est l’histoire de George Edalji, un avocat anglais. Il a accompli trois années de travail acharné après avoir été reconnu coupable d’avoir blessé un poney. Son cas est venu à l'attention d'Arthur Conan Doyle, auteur de Sherlock Holmes. Il a décidé d’enquêter pour démontrer que George n'a pas pu commettre les crimes pour lesquels il a été reconnu coupable.

À l'époque, le système juridique ne proposait que des possibilités extrêmement limitées pour faire appel. Depuis, bien sûr, il y a eu des changements, mais l’histoire rappelle au lecteur combien il est difficile d'obtenir l'équilibre entre s’assurer que le public puisse avoir confiance dans le système de justice pénale et en même temps qu’il n’y ait pas d’erreurs judiciaires.

1984 – George Orwell

Pour l’auteur de cette liste non exhaustive, c’est peut-être le livre le plus effrayant qu’il n’ait jamais lu. Pour lui, cette œuvre montre les conséquences terribles pour les sociétés qui rejettent entièrement les bases morales fondamentales de la vérité et de l'équité. C'est un travail qui est devenu plus pertinent à mesure que les technologies se sont développées pour permettre aux organes de l'État de surveiller l'activité de leurs citoyens. Il suffit de considérer les débats actuels sur la vie privée et les pouvoirs de la police pour « écouter » sur la vie des citoyens et pour manipuler la vérité.

Tous les avocats devraient se demander quelles sont les limites au-delà desquelles l’État ne doit pas passer pour maintenir les libertés individuelles ? Que devraient faire les avocats lorsqu'ils craignent que l'État propose d'aller au-delà de ce qui est acceptable ? La règle de droit peut-elle définir ces limites ? Comment l'abus de pouvoir peut-il être contrôlé ?

Résurrection – Léon Tolstoï

Résurrection – Léon Tolstoï
Résurrection – Léon Tolstoï
Ce roman soulève des questions profondes sur la justice. L'histoire concerne un noble qui cherche la rédemption pour avoir commis un péché des années plus tôt. Après une brève affaire avec une femme de chambre, celle-ci a été virée et a fini prostituée. Elle est reconnue coupable d’un meurtre et envoyée en Sibérie. Nekhlyudov, le noble, va lui rendre visite en prison. Il rencontre d'autres prisonniers, écoute leurs histoires et se rend compte que son monde aristocratique enchanté et doré est aussi un monde d'oppression, de misère et de barbarisme. Cela illustre les conséquences désastreuses d'un système de justice pénale qui manque d'équité et d'humanité.

Justice: what’s the right thing to do ? – Michael J Sandel

Publié en 2009, ce livre a été écrit pour accompagner un cours que Sandel a enseigné à Harvard. Il introduit le lecteur sur les opinions de différents philosophes et sur la façon dont ils perçoivent la notion de justice. C’est une excellente introduction à certaines des questions clés qui sous-tendent l'étude du droit.

Et vous, quels seraient vos choix ?

Martin Partington est Américain, pardonnons-lui d’avoir un biais anglo-saxon! Mais vous, chers lecteurs, quelles lectures recommanderiez-vous à un futur avocat?

Nous attendons vos réponses, et publierons la liste dans un article ultérieur.
44907

8 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 ans
    Un titre de plus...
    St-Germain ou La Négociation de Francis Walder devrait être ajouté à cette liste.

    Bonne lecture!

  2. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 ans
    Duncun Kennedy
    L'enseignement du droit et la reproduction des hiérarchies - Duncan Kenedy. (disponible chez Lux Éditeur en français)

    Oeuvre phare et fondamentale pour une approche critique du droit, son enseignement et sa pratique qui favorise souvent les mêmes. L'auteur est prof à Harvard.

    Oeuvre qui dresse un constat juste encore aujourd'hui sur les inégalités inhérentes du système actuel et propose également des solutions. Tout ça, sans même dénaturer le mot "révolution" avant qu'il ne devienne un hashtag populaire.

  3. DSG
    Missed the most important one
    Crime and Punishment- Dostoevsky. Spiritual redemption of the soul can only be achieved by the recognition of our earthly crimes, hence the importance of the justice system and punishment under law.

  4. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 ans
    La base....
    Un dictionnaire et quelques encyclopédies...

    Car la langue et les connaissances générales sont à des niveaux abyssaux dans nos universités et nos palais de justice.

  5. Me Halidi
    Me Halidi
    il y a 6 ans
    Autres suggestions
    Vous oubliez le code civil! Franchement, trop peut de personnes ne le lisent pas. Du coup, en avoir une bonne connaissance avant d'aller à l'école de droit ça donne des chances. (Attention toutefois à ne pas être un Jos connaissant comme certain.e.s qui ont fait une technique juridique avant).

    • Anonyme
      Anonyme
      il y a 6 ans
      Double négation
      "[...] trop peut(sic) de personnes ne le lisent pas."

      Donc, vous dites que pas assez de gens ne l'ont pas lu. Ou encore, trop de personnes l'ont lu...

  6. Anonyme
    Anonyme
    il y a 6 ans
    Médiatisation
    J'ajouterais aussi The Bonfire of the Vanities qui illustre assez bien les effets pervers de la médiatisation d'un procès qui incite le public à croire que si un journaliste dit qu'une personne est coupable elle l'est nécessairement.

  7. Me Stéphane Lacoste
    Me Stéphane Lacoste
    il y a 6 ans
    Drôles de choix
    On n'inclut effectivement pas le Code civil du Québec, le Code de procédure civil, la Charte québécoise et la Constitution du Canada. On peut trouver cela étrange, mais plusieurs avocats n'ont jamais lu ces textes d'un bout à l'autre.

    Mais si on veut rester dans la catégorie critique ou fiction, on doit inclure The Discipline of Law de Lord Denning, un ouvrage que j'ai lu quand j'étais étudiant et qui a influencé ma carrière et continue de le faire encore aujourd'hui. Kafka et Orwell ont aussi eu une influence durable sur ma carrière.

    Je vais tout de même aller lire les autres livres recommandés.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires