Nouvelles

Nouvelles assermentations : les avocats de l’heure

Main image

Gabriel Poirier

2022-01-19 14:15:00

Le Barreau du Québec annonçait de nouvelles assermentations en décembre dernier…

Alexia Béland. Source: LinkedIn
Alexia Béland. Source: LinkedIn
De nouveaux noms, de nouveaux visages, brefs, de nouveaux avocats : le Barreau de Québec présentait le 1er décembre dernier 13 nouveaux visages de la profession.

Ces avocats ont été assermentés au courant du mois de novembre dernier. Ils sont bel et bien inscrits au Bottin du Barreau, signe qu’ils ont réussi leur stage, qu’ils ont prêté serment et… qu’ils ont payé leur droit d’entrée dans la profession.

Alexia Béland

Alexia Béland est maintenant avocate chez Desjardins. Elle y a complété son stage du Barreau en octobre dernier.

Me Béland a complété son baccalauréat en droit à l’Université Laval.

Karolanne Guimont. Source: LinkedIn
Karolanne Guimont. Source: LinkedIn
Karolanne Guimont

Karolanne Guimont travaille comme avocate chez Brodeur Prémont Lavoie avocats. Elle a complété son stage au sein de cette boutique en octobre dernier.

Fondé en 2009, Brodeur Prémont Lavoie avocats regroupe des avocats œuvrant exclusivement en droit de la famille, des personnes et des successions.

Me Guimont a complété son baccalauréat en droit à l’Université Laval.

Catherine Hébert. Source: Site web de BCF
Catherine Hébert. Source: Site web de BCF
Catherine Hébert

Catherine Hébert est l’une des récentes recrues du cabinet BCF Avocats d’affaires. Elle a fait son entrée au cabinet en mai 2019 comme étudiante en droit.

Bachelière de l’Université Laval, elle est cofondatrice des Enjeux du droit.

Justine Henri. Source: LinkedIn
Justine Henri. Source: LinkedIn
Justine Henri

Justine Henri travaille chez un autre cabinet d’affaires : DBL Avocats. Ses débuts au sein de cette boutique remontent à avril dernier, lorsqu’elle a commencé son stage du Barreau.

Elle a complété son baccalauréat à l’Université Laval en 2020.


Tamara Jean-Joseph. Source: LinkedIn
Tamara Jean-Joseph. Source: LinkedIn
Tamara Jean-Joseph

Tamara Jean-Joseph travaille comme avocate à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail.

Avant d’y faire son entrée, Me Jean-Joseph a complété un stage au Tribunal administratif du Québec.

Bachelière en droit de l’Université Laval, elle détient aussi un DÉSS en droit international et transnational de la même université.

Jean-Philippe La Haye. Source: LinkedIn
Jean-Philippe La Haye. Source: LinkedIn
Jean-Philippe La Haye

Jean-Philippe La Haye est l’une des nouvelles têtes de Milette Avocats, une boutique établie à Shawinigan. Il a toutefois complété son stage du Barreau auprès de la société Morency, en novembre dernier.

Contrairement à ses confrères de l’article, Me La Haye a obtenu son baccalauréat en droit à l’Université de Sherbrooke en 2020.

Julia Labrecque-Saliba. Source: LinkedIn
Julia Labrecque-Saliba. Source: LinkedIn
Julia Labrecque-Saliba

Julia Labrecque-Saliba est à l’emploi de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec (CCAQ). Nous avons d’ailleurs récemment souligné sa nomination.

Elle est une ancienne de l’Université Laval.

Mathieu Munger-Bernier. Source: LinkedIn
Mathieu Munger-Bernier. Source: LinkedIn
Mathieu Munger-Bernier

Mathieu Munger-Bernier travaille comme avocat en financement et opérations bancaires chez Fasken. Il a commencé son stage chez Fasken en juin dernier, après avoir quitté la boutique Bernatchez Plamondon, Avocats, où il œuvrait comme étudiant en droit.

Bachelier en droit de l’Université Laval, il a été président du Comité de droit fiscal de l’Université Laval.

Jade-Élie Savoie. Source: LinkedIn
Jade-Élie Savoie. Source: LinkedIn
Jade-Élie Savoie

Jade-Élie Savoie est à l’emploi de la Société québécoise des infrastructures comme avocate. Elle y a complété son stage en droit en novembre dernier.

Elle siège comme administratrice sur le comité d’éthique et déontologie et le comité d’évaluation de performance de la direction générale de Desjardins.

Bachelière de l’Université Laval, elle détient une maîtrise en droit de la même université, ce qui lui a notamment permis de travailler comme auxiliaire de recherche à la Faculté de droit.

À noter que chaque assermenté a eu droit à une cérémonie individuelle virtuelle ou présentielle, en étant accompagné de ses proches et collègues.

Rappelons que ces assermentations ont eu lieu en novembre dernier, avant que le variant Omicron déferle comme sujet d’actualité.
5612

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 2 ans
    Qu'en est-il de Frédérique Dumas-Joyal?
    "Ils sont bel et bien inscrits au Bottin du Barreau, signe qu’ils ont réussi leur stage, qu’ils ont prêté serment et… qu’ils ont payé leur droit d’entrée dans la profession."


    On peut très bien être avocat sans figurer au Bottin du Barreau. Il y a même une indication à ce sujet sur la page web du Bottin du Barreau ( https://www.barreau.qc.ca/fr/bottin-des-avocats/#!/search ).

    Droit-inc a diffusé une photo d'elle brandissant une lettre qui ressemblait à celle brandie par des personnes présentées comme inscrites au tableau de l'ordre.

    Est-ce cette photo et la lettre qui sont fausses, ou est-ce que Frédérique a préféré se payer un billet d'avion plutôt que sa cotisation? Peut-être a-t-elle tellement "loadé" sa carte de crédit que son paiement au barreau n'a pas passé? À moins qu'elle ait payé sa cotisation et que le Barreau a fourni une information pas à jour à Droit-inc?

    Il me semble qu'après avoir laissé planer de telles interrogations, un suivi sur cette histoire serait davantage de mise qu'une simple référence à l'ancien article.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires