Nouvelles

Demande d’action collective contre un CHSLD

Main image

Marie-ève Buisson

2023-11-13 13:15:00

Une demande d’action collective a été intentée contre un CHSLD. Les avocats?

Patrick Martin-Ménard. Source: LinkedIn
Patrick Martin-Ménard. Source: LinkedIn
La demande d’action collective a été intentée le 24 octobre dernier contre le CHSLD Champlain par une dénommée Adriana Quattrociocchi.

La demanderesse est la fille de feu de Giovanni Quattrociocchi décédé le 1ier mai 2020 à l’âge de 80 ans, au CHSLD Champlain.

L’avocat représentant Adriana Quattrociocchi est Me Patrick Martin-Ménard du cabinet Ménard, Martin, Avocats.

Le 3 avril 2020, le CHSLD est en éclosion de COVID-19. À partir du 16 avril 2020, la fille de M. Quattrociocchi demande à répétition que son père et sa conjointe soient isolés dans une chambre. Les défendeurs auraient alors omis « fautivement et négligemment » de donner suite à ces demandes.

Vers le 17 avril 2020, madame Quattrociocchi teste positf pour la COVID-19. Malgré le résultat positif, les employés auraient omis de la déplacer au sein d’une zone chaude. Le transfert ne se fait que le 20 avril 2020.

Le 25 avril, Giovanni Quattrociocchi est testé positif à la COVID-19. Son état se détériore jusqu’au 1ier mai 2020, où il décède de la COVID-19.

Selon la demande, « la négligence des défendeurs a causé une éclosion de COVID-19 dévastatrice » lors de laquelle 206 des 280 patients du CHSLD Champlain ont contracté la COVID-19. 85 en seraient décédés.

« Lors de cette éclosion, les défendeurs omettent fautivement et négligemment de prendre les mesures de prévention et contrôle des infections nécessaires afin de protéger les personnes âgées vulnérables sous leur responsabilité », peut-on lire dans la demande.

Dans cette action collective, les membres du groupe sont :

« Toute personne ayant résidé au CHSLD Champlain à tout moment à partir du 13 mars 2020 au 1er décembre 2020, ainsi que leur conjoint, leur(s) aidant(s) naturel(s), leurs enfants et leurs petits-enfants, de même que les héritiers et ayants droit des résidents décédés ».
La requérante réclame donc au CHSLD Champlain de payer aux membres du groupe une somme de base de 40 000$ en compensation de la détresse psychologique, de l’atteinte à leur intégrité et de la détérioration de leur santé physique, psychologique et cognitive.

Elle réclame aussi une somme de 2500$ pour les enfants des patients en compensation des douleurs, du stress, et des inconvénients associés à la gestion « fautive et négligente » de la pandémie. Elle demande également une somme de 500$ pour les petits-enfants et de 1000$ aux aidants naturels.
2891

1 commentaire

  1. A
    A
    Oui, oui,
    on débordait de resources au printemps 2020.
    Les employés se bousculaient au portillon.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires