Consortium sur l’accès au droit et à la justice

Le professeur Sébastien Grammond
Le professeur Sébastien Grammond
Les professeurs Joao Gustavo Vieira Velloso et Sébastien Grammond feront partie des chercheurs associés qui participent au Consortium sur l’accès au droit et à la justice (ADAJ) organisé par l’Université de Montréal.

Ce sont, au total, 42 chercheurs et collaborateurs de 9 universités et 44 partenaires de la justice tels que la Cour supérieure ou Éducaloi, qui sont ainsi regroupés dans le cadre de l’ADAJ.

Les professeurs Velloso et Grammond travailleront respectivement sur les chantiers « Accès à la justice en détention » et « Attentes sociales et conscience du droit ». , et sur le chantier « Des institutions innues de protection de la jeunesse » en ce qui concerne le professeur Grammond.

Avec l’initiative d’ADAJ, c’est un total de 20 chantiers qui ont été lancés.

Des professeurs associés à un projet de recherche

Jennifer Bond
Jennifer Bond
C’est une subvention de 2,5 millions de dollars qu’a reçu un partenariat dirigé par Fannie Lafontaine, de l’Université Laval. Ce partenariat, qui réunit des chercheurs et des acteurs non gouvernementaux parmi les plus talentueux du pays, accueille notamment dans ses rangs plusieurs professeurs d’Ottawa.

Parmi les 22 chercheurs universitaires et professeurs impliqués, on retrouve ainsi Jennifer Bond, François Larocque, Joao Velloso, John Packer et Penelope Simons, de la Section de common law de l’Université d’Ottawa. Le but de ce projet subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines est de renforcer la justice pour les victimes de crimes internationaux.

Octroi de subventions Savoir du CRSH

Ian Kerr
Ian Kerr
Trois professeurs de la Section de Common Law de l’Université d’Ottawa se sont vus octroyer une subvention Savoir du CRSH, attribuée dans le cadre de leur concours d’octobre. Le professeur Ian Kerr a ainsi reçu une subvention de 187 990 $ pour son projet de recherche intitulé « In machines we trust – developing frameworks for the governance of machines with artificial intelligence ». La professeure Natasha Bakht a reçu une subvention de 42 198 $ pour son projet de recherche intitulé « Examining the rights of Niqab-wearing women in the global north ».

La professeure Elizabeth Sheehy est co-chercheuse dans un projet d’étude ayant reçu une subvention de 268 936 $ et qui a pour thème « Domestic violence and parental alienation ». Les subventions sont remises à des professeurs qui veulent entreprendre des recherches sur le long terme.