Jay Harrington. Photos : Site Web de Harrington Communications
Jay Harrington. Photos : Site Web de Harrington Communications
Pas toujours évident d’être un jeune avocat qui débute dans la profession de nos jours. Les clients sont moins enclins à payer pour ce qu’ils voient comme de la « formation sur le tas », tandis que les cabinets n’aiment pas composer avec des performances médiocres.

Heureusement, selon Jay Harrington, ancien avocat et propriétaire d’une agence de marketing qui vient en aide à des cabinets américains question d’améliorer leur présence sur le web, il existe trois moyens à la portée des jeunes avocats pour améliorer leur sort dans cet environnement compétitif.

1- Appropriez-vous votre travail

Une des meilleures façons pour les jeunes associés de démontrer leur valeur consiste à s'approprier tous les aspects de leur travail, ce qui veut également dire que vous devez comprendre que vos supérieurs n’ont pas envie de vous microgérer.

À chaque fois que vous recevez une assignation:
  • Informez-vous des échéances pour chaque tâche. Soyez sûr des objectifs pour chacune d’elles.
  • Posez toutes les questions que vous voulez, mais uniquement après avoir pensé à toutes les problématiques de la question. Puis, rassemblez toutes vos questions, demandez un petit meeting avec votre assignateur et épluchez le tout.
  • Analysez le portrait général. S’approprier son travail ne veut pas seulement dire de compléter discrètement la tâche assignée (même si c’est la priorité #1) mais également d’aller au-delà de la tâche et d’anticiper les besoins futurs. D’où le besoin d’une vision élargie du dossier sur lequel vous travaillez.

2- Signez des articles juridiques avec des associés

En tant que jeune avocat, c’est facile d’ignorer l’urgence de développer une spécialité de pratique. C’est sûrement bien implanté en vous que les choses les plus importantes sont de travailler fort, facturer beaucoup d’heures et de livrer un service de haute qualité.

Mais le vrai travail difficile à lancer dès aujourd’hui est de construire la fondation de votre pratique. Une des façons de le faire est d’écrire des articles juridiques spécialisés avec un associé de votre cabinet. Écrire ces articles vous aidera à aiguiser votre expertise dans différentes matières du droit, en plus de laisser une empreinte numérique sur le web qui vous aidera forcément lorsque vous en serez à développer le côté affaires de votre pratique.

3- Montrez votre résilience

Vous n’y échapperez pas: vous allez faire des erreurs. Il faut accepter que le chemin vers le succès soit parsemé d’embûches. Vous grandissez, vous vous étirez, et vous élargissez vos compétences. C’est normal qu’il y ait quelques pas de côté pendant tout ce processus.

Lorsque vous faites une erreur, pratiquez votre résilience pour ensuite devenir plus fort.