Me Guillaume Laberge
Me Guillaume Laberge
En plus de l’expérience apportée par Mes Richard Gaudreault, Benoit Brouillette et Ariane Pasquier, anciens de Cain Lamarre et nouveaux associés chez Lavery, le cabinet investit dans sa relève à l’interne.

L’avocate Valérie Belle-Isle, l’avocat Guillaume Laberge et l’avocate et agente de brevets Béatrice Ngatcha ont tous trois été promus associés au début du mois.

C’est un étape importante pour Me Guillaume Laberge, indique-t-il à Droit-inc via courriel.

« Considérant que j’ai œuvré toute ma carrière d’avocat chez Lavery, d’étudiant à associé, j’ai un profond attachement à contribuer à sa pérennité et sa croissance », souligne l’avocat spécialisé en information, vie privée et diffamation.

Me Béatrice Ngatcha
Me Béatrice Ngatcha
Également détentrice d’un doctorat en chimie de l’Université Laval, l’avocate et agente de brevets Me Béatrice Ngatcha pratique principalement en propriété intellectuelle.

La nouvelle associée originaire du Cameroun est « vraiment heureuse » de la bonne nouvelle. « Quand j’ai reçu l’invitation à poser ma candidature, pour moi c’était une totale surprise. À ce moment-là, je ne m’y attendais presque pas! »

Me Ngatcha souligne que le processus de candidature et l’entrevue avec le comité de sélection se sont trop bien passés pour ne pas nourrir quelques espoirs par la suite.

« Mon passage devant le comité, selon ma perspective, s’est vraiment très bien déroulé. Je suis sortie de là en me disant : “ Comme une petite causerie entre collègues!” »

Du beau changement à Lavery Québec

Me Valérie Belle-Isle
Me Valérie Belle-Isle
L’annonce de la promotion n’était pas vraiment une surprise pour Me Valérie Belle-Isle non plus. Il reste que de présenter sa candidature n’est pas une mince affaire.

« Moi j’ai toujours été chez Lavery, explique Me Belle-Isle à Droit-inc. Ce n’est pas une surprise pour eux ce qu’il lisent dans mon document, mais c’est quand même un travail que de se présenter, de présenter ses réalisations, notre vision d’avenir pour le cabinet, notre motivation, notre plan d’affaires, etc. »

Si son nouveau titre d’associée ne change pas grand chose à sa pratique, l’avocate de Québec perçoit quand même des nouveautés qui vont de pair avec celles de Lavery dans la capitale nationale : nouvel associé directeur (Me Simon Clément), nouveaux bureaux bientôt avec des espaces de travail communs ensoleillés, nouvelle philosophie...

« Ce que ça change pour moi, et c’est tout récent, c’est que ça me permet de jouer un rôle qui est plus décisionnel dans le développement stratégique du cabinet, souligne Me Belle-Isle. Il y a un vent de changement, et il y a quelque chose d’excitant qui se passe pour Lavery à Québec en ce moment. Je vais participer de façon beaucoup plus active dans ce changement-là! »


Note de la rédaction
Cet article a été rédigé avant la crise actuelle.