Un patrouilleur du SPVM s’est introduit sans droit chez un avocat. Photo : Twitter
Un patrouilleur du SPVM s’est introduit sans droit chez un avocat. Photo : Twitter
L’avocat criminaliste Me Yves Gratton a probablement eu une sacrée frousse, alors qu’il se trouvait à sa maison, lors d’une nuit d’août 2017.

Le Barreau 1993 est tombé nez à nez avec le patrouilleur Ghyslain Lavoie, du SPVM.

Ce dernier s’est introduit sans droit chez lui pour lui rendre… deux portefeuilles, rapporte La Presse.

« D’après la version (de Me Gratton), alors qu’il est couché dans son lit, ce dernier entend une voix d’homme dire à deux reprises "Il y a quelqu’un" et "Police", alors il se lève », précise la décision du Comité de déontologie policière, que Droit-inc a consulté.

L’histoire

Le patrouilleur Lavoie s’est vu remettre un portefeuille, le 20 août 2017. Le portefeuille en question appartenait à la fille de Me Gratton.

Après une tentative infructueuse, le policier est retourné chez l’avocat en pleine nuit, vers 2 heures du matin. C’est à cette occasion qu’il a pénétré sans droit chez l’avocat.

Après avoir frappé à plusieurs reprises, le policier a constaté que la porte arrière était déverrouillée. Il a saisi sa chance, et est entré, toujours selon les informations de La Presse.

Mais ce n’est pas tout.

À la surprise de l’avocat, le patrouilleur lui a remis un second portefeuille : le sien.

C’est que le policier a également recueilli le portefeuille de Me Gratton, après l’avoir aperçu sur le siège passager d’un véhicule stationné à l’adresse, comme le mentionne La Presse. La portière du véhicule était également déverrouillée.

Après l’intervention, le Barreau 1993 a décidé de porter plainte en contactant les services d’urgence.

Me Richard W. Luticone, du comité de déontologie policière, a approuvé la suggestion commune des parties. L’agent Ghyslain Lavoie a été suspendu trois jours.

Joint par Droit-inc, Me Gratton n’a pas donné suite à notre demande d’entretien.