Me Mélanie Bourassa Forcier. Photo : Site Web de l’Université de Sherbrooke
Me Mélanie Bourassa Forcier. Photo : Site Web de l’Université de Sherbrooke
Le Conseil des ministres a annoncé la nomination d’une avocate, dans un communiqué publié le 6 mai dernier.

Me Mélanie Bourassa Forcier, Barreau 1999, a été nommé membre de la Commission de l'éthique en science et en technologie (CEST).

Me Bourassa Forcier est connu des étudiants et diplômés de l’Université de Sherbrooke.

Détentrice d’un doctorat en droit des brevets pharmaceutiques de l’Université McGill, elle enseigne le droit à Sherbrooke depuis 2010. Elle est aussi chercheuse et fellow au Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO).

Depuis 2018, elle est rédactrice en chef des Cahiers de propriété intellectuelle inc., un périodique, qui, comme son nom l’indique, couvre du domaine de la propriété intellectuelle.

Outre de tels faits d’armes, Me Bourassa Forcier dispose aussi d’une expérience du terrain juridique : elle a notamment été avocate-conseil et consultante chez Fasken, entre 2015 et 2019.

La Barreau 1999 a terminé sa licence en droit à l’Université d’Ottawa en 1998. Elle est détentrice d’une maîtrise de la London School of Economics and Political Science (2002) et de l’Université de Montréal (2003).

L’objectif premier de la CEST est d’initier une réflexion sur les enjeux éthiques associés à l’activité scientifique et technologique.

La Commission se penche avant tout sur des problèmes nouveaux ; elle surveille l’évolution des questions éthiques que soulèvent les avancées scientifiques et technologiques.

La CEST est composée de plusieurs philosophes, dont les membres suivants : Jocelyn Maclure, Michel Bergeron, Michel Désy, Benoît Dubreuil et Éric Simard, Céline Lafontaine, Nathalie De Marcellis-Warin, Miriam Fahmy, Nathalie Gaucher, Naïma Hamrouni, Marie Lambert-Chan et Denise Moranville.